Le lexique de l'isolation - thermique et acoustique : définitions, liste et décryptage des isolants, unités de mesure...

Le lexique – non-exhaustif et évolutif – de l’isolation thermique et acoustique comprend une partie “définition”. Une liste détaillant les spécificités des isolants de bases minérales, végétales, animales et synthétiques. Et enfin, une partie sur les unités de mesure utilisées dans le monde de l’isolation. Vous retrouverez pour chaque référence, des articles connexes : savoirs, réalisations ou actualités afin de compléter vos connaissances.

Dernière mise à jour : 29/07/2020

Définitions

Absorption de chaleur Définition absorption de chaleur L’absorption de chaleur est la capacité d’un matériau à absorber une certaine quantité de chaleur. C’est aussi sa faculté à la restituer plus ou moins rapidement.

Aller plus loin :
- Perspirance : Absorption – restitution

Bâtiment bas carbone Nexity, Aire Nouvelle et le Crédit Agricole Immobilier ont misé sur le zéro carbone pour réinventer la porte de Montreuil. Bâtiment dont le bilan carbone, c’est-à-dire le taux d’émission de gaz à effet de serre est limité. Cette typologie de bâtiments se détermine aussi bien dans la phase construction : technique constructive, choix des matériaux, équipements mis en œuvre que dans l’exploitation et la fin de vie. Plusieurs dispositifs existent pour témoigner de ces objectifs. A l’image du label BBCA ou encore de l’expérimentation E+C-, dont la RE 2020 tire ses conclusions. L’avènement des bâtiments bas carbone va de pair avec la “Stratégie nationale bas carbone” de l’Etat et de son objectif zéro carbone d’ici 2050.

Aller plus loin :
- Construire en bas carbone : Un manuel pratique signé BBCA
- Réduire les émissions de carbone en rénovation
- L’association BBCA salue 23 opérations labellisées
- Objectif zéro carbone pour la porte de Montreuil
- Lancement du label Bâtiment bas carbone

Bruit aérien

Les bruits aériens sont les bruits émis par les voix, les appareils domestiques, la radio, la télévision, les animaux domestiques…

Aller plus loin :
- Dossier : L’acoustique en construction neuve
- Cinéma Jean-Claude Carrière : Une multitude de traitements acoustiques

Bruit d’impact

Idéalement, les bruits d’impact doivent être traités à la source, et souvent à l’aide de solutions simples. [©DR]

Idéalement, les bruits d’impact doivent être traités à la source, et souvent à l’aide de solutions simples. [©DR]

Les bruits d’impact sont essentiellement issus du sol, à l’image des bruits de pas, d’objets qui tombent ou encore de meubles tirés. La source du bruit se concentre au sol, mais elle impacte aussi le plafond du niveau inférieur. La mesure des bruits d’impact s’effectue de façon normalisée, à l’aide d’un sonomètre, dans la pièce située au niveau inférieur où est reçu un bruit émis par une machine à chocs normalisée, et placée sur le sol du niveau supérieur.

Aller plus loin :
- Savoir : Bruit d'impact
- Dossier : L’acoustique en construction neuve
- Cinéma Jean-Claude Carrière : Une multitude de traitements acoustiques

Conception bioclimatique Maison bioclimatique définition La conception bioclimatique vise à optimiser la construction - son implantation, son orientation ou encore ses ouvertures –, afin de profiter des ressources naturelles (lumière, chaleur solaire…). Tout en se protégeant contre les agressions climatiques. La conception bioclimatique s’attache aussi à l’utilisation de matériaux à forte inertie.

Aller plus loin :
- Savoir : Conception bioclimatique
- Palazzo Méridia : La tour des labels
- Doka équipe le chantier majeur de Bordeaux
- Premier ouvrage sur la conception bioclimatique
- Voir la définition de Bbio dans les unités de mesure

Déphasage

Le déphasage représente le temps que va mettre la chaleur extérieure pour pénétrer à l’intérieur d’un bâtiment.

Economie Circulaire 

Définition économie circulaire

[©Ademe]

L’économie circulaire vise à démocratiser les circuits courts en : optimisant les flux territoriaux, favorisant la sobriété, allongeant la durée de vie, créant des ressources pour limiter les déchets et en menant un management raisonné des parties prenantes. Le ministère de la Transition écologique et solidaire, le ministère de la Cohésion des territoires, l’Ademe, le CSTB et l’Organisation pour le respect de l’environnement dans l’entreprise (Oree) et l’Alliance HQE-GBC proposent un cadre de définition de l’économie circulaire pour le bâtiment.

Aller plus loin :
- #EntronsDansLaBoucle
- Recyclage : La filière plâtre de plus en plus active
- L’économie circulaire pour le traitement des déchets

Energie grise Définition énergie grise L’énergie grise correspond à la somme des énergies dites “primaires”, générées par les produits et matériaux utilisés pour la conception d’un bâtiment. Cela comprend toutes les étapes de vie d’une solution : extraction des matières premières, transformation, conditionnements, mise en œuvre. Mais aussi, le recyclage, la destruction, mais aussi les transports.

Aller plus loin :
- Dossier : Bâtiment à énergie positive
- Maisons individuelles à énergie positive

Etanchéité 

Définition étanchéité

[©Proclima]

L’étanchéité établit le fait que ni l’eau, ni l’air “parasite” ne pénètre par des ponts sensibles à l’image de la toiture et des façades. Le traitement de l’étanchéité des bâtiments garantit la pérennité et la salubrité de la construction.

Aller plus loin :
- Pérennité de l’étanchéité à l’air des logements
- Etanchéité à l’air, l’agrément Annexe VII sous certification obligatoire
- Le guide de l’étanchéité à l’air

Inertie thermique Définition inertie thermique L’inertie thermique exprime les capacités d’un matériau ou d’une construction à conserver la chaleur ou la fraîcheur. Et donc à maintenir une bonne température malgré les changements extérieurs ou encore du taux d’humidité… Il existe 3 types inertie : - L’inertie de transmission correspond à l’aptitude à transmettre et stocker de l’énergie. - L’inertie d’absorption, c’est-à-dire la capacité d’absorber la chaleur intérieure pour maintenir une température constante. - L’inertie superficielle s’applique aux surfaces de paroi et autres enduits et peintures capables de diffuser de la chaleur.

Isolation acoustique

Définition isolation acoustique

La typologie des matériaux mis en œuvre tient une place de marque dans le traitement acoustique. [©ACPresse]

L’isolation acoustique des bâtiments concerne l’ensemble des moyens constructifs ou solutions mis en œuvre pour limiter les transferts de bruits entre l’extérieur et l’intérieur. Mais aussi entre les différentes pièces du bâti.

Aller plus loin :
- Dossier : L’acoustique en construction neuve
- Cinéma Jean-Claude Carrière : Une multitude de traitements acoustiques
- L’actualité du plafond acoustique biosourcé
- L’acoustique des salles de spectacles
- Cloison acoustique : L’art de protéger les oreilles

Isolant biosourcé

26 % des textiles récoltés par Le Relais sont, depuis 2008, destinés à la fabrication de l’isolant biosourcé Métisse. [©Le Relais Métisse]

26 % des textiles récoltés par Le Relais sont, depuis 2008, destinés à la fabrication de l’isolant biosourcé Métisse. [©Le Relais Métisse]

Isolant issu de matériaux biosourcés, à l’image des panneaux en fibre de bois, en chanvre ou en lin. Mais aussi, issus du recyclage comme la ouate de cellulose ou les fibres de textiles recyclés.

Aller plus loin :
- Dossier : Les matériaux biosourcés vont-ils faire leur révolution ?
- Le biosourcé a bonne image auprès des Français
- Un simulateur “bois et biosourcé” pour s’inscrire dans la RE 2020
- 50 % de biosourcés pour la ville de demain
- Le CD2E forme au bâtiment passif, confortable et biosourcé

Isolation thermique par l'intérieur

Spécialisé dans les matériaux biosourcés, Ecovative a construit, il y a quelques années, un mini-pavillon d’une dizaine de m2 pour expérimenter un isolant thermique à base de mycélium, la partie végétative des champignons. L’isolant a été baptisée “Mushroom Insulation”. [©Ecovative]

Spécialisé dans les matériaux biosourcés, Ecovative a construit, il y a quelques années, un mini-pavillon d’une dizaine de m2 pour expérimenter un isolant thermique à base de mycélium, la partie végétative des champignons. L’isolant a été baptisée “Mushroom Insulation”. [©Ecovative]

Technique qui consiste à placer les isolants sur la partie intérieure de la construction.

Aller plus loin :
- Dossier : L’isolation thermique par l’intérieur de demain
- L’isolation projetée du sol aux murs
- Devenir… Applicateur d’isolants projetés

Isolation thermique par l'extérieur

Le nouveau revêtement de façade a permis de diminuer de 92 % la déperdition thermique des parois. [©Myral]

Le nouveau revêtement de façade a permis de diminuer de 92 % la déperdition thermique des parois. [©Myral]

Technique qui consiste à placer les isolants sur la partie extérieure de la construction.

Aller plus loin :
- Dossier : L’ITE en rénovation
- EnergieSprong : Plus et plus vite
- Rénovation : L’ITE comme un jeu de Meccano
- ITE : Les postes de travail s’adaptent au chantier
- Le bois avance dans l’ITE

Isolation répartie

Misapor propose des solutions pour l’isolation thermique des sous-fondations, radiers ou dallages, et la réalisation de béton isolant.

Misapor propose des solutions pour l’isolation thermique des sous-fondations, radiers ou dallages, et la réalisation de béton isolant. [©Misapor]

L’isolation répartie ou monomur est une technique liée au gros œuvre et qui se pense dès la conception du bâtiment. Les matériaux utilisés sont à la fois porteurs et thermiquement performants. Parmi les solutions, il existe les mono-matériaux à l’image de la brique monomur, des blocs de béton cellulaire. Mais aussi les pluri-matériaux, qui sont essentiellement regroupés autour de la construction à ossature bois. Par exemple, les vides des murs en bois peuvent être remplis par de la paille, du chanvre ou encore de la terre-copeaux…

Aller plus loin :
- Savoir : Isolation répartie
- Comment réaliser un mur en blocs béton isolants ?

Label E+C-

Maisons Oxygène inaugure sa première maison individuelle certifiée NF Habitat HQE et labellisée E+C- en Haute-Savoie. [©Maisons Oxygène]

Maisons Oxygène inaugure sa première maison individuelle certifiée NF Habitat HQE et labellisée E+C- en Haute-Savoie. [©Maisons Oxygène]

Le label E+C-, ou énergie positive et carbone négatif, est une expérimentation mise en place pour préfigurer la RE 2020. Il permet d’établir un niveau d’exigence, en termes de performance énergétique et de bilan carbone.

Aller plus loin :
- Dossier : Bâtiment à énergie positive
- Les labels de la construction durable
- Maison passive : Le choix du biosourcé
- Cougnaud ouvre son premier bâtiment E3C1
- Qu’est-ce qu’une Fdes ? L’UFME vous répond

Maison passive

La RT 2012 avait déjà ouvert la voie. La RT 2020, devenue entre-temps RE 2020, devrait voir la banalisation de la maison dite “passive”, alors que certains constructeurs proposent déjà des maisons dites “à énergie positive”.

La RT 2012 avait déjà ouvert la voie. La RT 2020, devenue entre-temps RE 2020, devrait voir la banalisation de la maison dite “passive”, alors que certains constructeurs proposent déjà des maisons dites “à énergie positive”.

La maison passive est conçue pour que la chaleur engendrée à l’intérieur de la construction par ses habitants et les équipements, et celle apportée par les rayons du soleil répondent aux besoins de chauffage. Ces maisons sont réalisées pour assurer un grand confort aux occupants. Elles se basent sur le label allemand Passivhaus.

Aller plus loin :
- Dossier : Bâtiment à énergie positive
- Maison passive : Le choix du biosourcé
- Maisons individuelles à énergie positive

Matériau biosourcé

Définition isolant biosourcé

La valorisation des fibres végétales en matériaux de construction se s’organise de plus en plus. [©DR]

Matière d’origine biologique à l’exclusion des matières intégrées dans des formations géologiques et/ou fossilisées. Elle regroupe les plantes, les arbres, les algues, les organismes marins ou encore les micro-organismes et les animaux. En France, la notion de matériau biosourcé est régie par la NF EN 16575.

Aller plus loin :
- Dossier : Les matériaux biosourcés vont-ils faire leur révolution ?
- Le biosourcé a bonne image auprès des Français
- Un simulateur “bois et biosourcé” pour s’inscrire dans la RE 2020
- 50 % de biosourcés pour la ville de demain
- Le CD2E forme au bâtiment passif, confortable et biosourcé

Pare-vapeur

Définition Pare-vapeur

[©Proclima]

Le pare-vapeur se présente sous forme de feuille ou de membrane étanche à l’air. Il bloque, de manière totale, la vapeur d’eau. Cette étanchéité permet d’atténuer la circulation de l’air et donc les pertes thermiques, et ainsi de limiter la surconsommation d’énergie. Il se place de manière générale à l’intérieur, au niveau des murs et/ou du plafond, entre le parement et l’isolant.

Aller plus loin :
- RT Plus Murs : Isolation 2-en-1 pour combles aménagés
- Perspirance : Absorption – restitution
- DTU 31.2 : Le point sur les membranes Delta

Perspirance

Définition Perspirance

[©Rockwool}

La perspirance exprime le phénomène d’absorption-restitution de la vapeur d’eau. Une paroi dite “perspirante” assure la bonne circulation de la vapeur d’eau à travers les éléments, qui la constituent. La paroi s’auto-régule naturellement.

Aller plus loin :
- Perspirance : Absorption – restitution

Pont thermique

Le nouveau revêtement de façade a permis de diminuer de 92 % la déperdition thermique des parois. [©Myral]

Le nouveau revêtement de façade a permis de diminuer de 92 % la déperdition thermique des parois. [©Myral]

Le pont thermique est une partie de l’enveloppe du bâtiment où la barrière isolante est rompue. Ce phénomène se rencontre le plus souvent au niveau de la jonction entre un mur extérieur et une dalle. Les rupteurs de ponts thermiques positionnés en bout de dalle permettent d’assurer la continuité de l’isolation.

Aller plus loin :
- Savoir : Pont thermique
- Bien gérer les ponts thermiques
- Réalisation d’un radier thermique
- Façadier-itéiste : Le traqueur de ponts thermiques

Qualité de l’air

Définition Qualité de l'air

En France, l’air intérieur des logements est 5 à 10 plus pollué qu’à l’extérieur. [©Aqai]

La problématique de la qualité de l’air intérieur des bâtiments est de plus en plus prise en considération. En effet, l’air intérieur est jusqu’à 8 fois plus pollué que l’air extérieur, en raison de l’association de la pollution atmosphérique, qui entre dans les maisons et des polluants intérieurs comme les particules fines, les pollens, l’humidité, le CO2, les COV, le radon…

Aller plus loin :
- Octopus Lab : Mesure de la qualité d’air intérieur
- La qualité de l’air intérieur au cœur des revendications de Trecobat
- De l’efficacité d’un revêtement photocatalytique

RE 2020

Les textes de la RE2020 seront publiés fin 2020 ou début 2021 pour entrer en vigueur à l’été 2021. [©ACPresse]

Les textes de la RE2020 seront publiés fin 2020 ou début 2021 pour entrer en vigueur à l’été 2021. [©ACPresse]

La réglementation environnementale 2020 pose les règles de la construction neuve de demain. Elle entrera en vigueur à l’été 2021.

Aller plus loin :
- RE 2020 : La méthode publiée
- La RE 2020 entrera en vigueur à l’été 2021
- La RE 2020 se dessine de plus en plus
- Tribune : Les propositions du Cinov pour la RE 2020

Rénovation

Opération Fosse Jean, à Colombes (92) dont la maitrise d’ouvrage Immobilière 3F a participé au test HQE Performance ACV Rénovation. [©Immobilière 3F] - Définition Rénovation

Opération Fosse Jean, à Colombes (92) dont la maitrise d’ouvrage Immobilière 3F a participé au test HQE Performance ACV Rénovation. [©Immobilière 3F]

Travaux visant à l’amélioration d’un bâtiment. Que ce soit de manière structurelle ou non.

Aller plus loin :
- Planète Ener-J : La rénovation pertinente et biosourcée
- Le SNPU prêche pour un plan de relance de la rénovation
- Réduire les émissions de carbone en rénovation

Rénovation énergétique

Catégorie “Rénovation” : Saint-Just-en-Chaussée (60) – Résidentiel. Maître d’ouvrage : Oise Habitat / Assistant à maître d’ouvrage : Alterea / Architecte : Lair et Roynette / Constructeur : Brezillon et Engie Cofely / Bureau d’étude : Berim. Label BBCA Rénovation 2018 délivré par Prestaterre – Niveau : standard – Stade : conception.

Catégorie “Rénovation” : Saint-Just-en-Chaussée (60) – Résidentiel. Maître d’ouvrage : Oise Habitat / Assistant à maître d’ouvrage : Alterea / Architecte : Lair et Roynette / Constructeur : Brezillon et Engie Cofely / Bureau d’étude : Berim. Label BBCA Rénovation 2018 délivré par Prestaterre – Niveau : standard – Stade : conception.

Travaux visant à l’amélioration de la performance énergétique d’un bâtiment. Ils peuvent comprendre le remplacement ou la réalisation d’une isolation thermique ou encore l’installation d’équipements modernes.

Aller plus loin :
- Rénovation énergétique : 100 M€ pour soutenir les collectivités
- Une “Prime climat” pour la massification de la rénovation énergétique ?
- Hellio relance ses chantiers de rénovation énergétique
- Fraude à la rénovation énergétique : Où en est la France ?

Résistance thermique

Définition résistance thermique

[©Silverwood]

L’indice de résistance thermique (R) indique la capacité d’un matériau ou d’une paroi à résister au froid ou au chaud. Il est exprimé en m2.K/W et s’obtient en divisant l’épaisseur du matériau/de la paroi, par son lambda. Plus le R est élevé, plus l’élément est isolant.

Aller plus loin :
- Savoir : La résistance thermique
- Résistance thermique des parois du bâtiment

Rupteur thermique

Rupteur structurel de ponts thermiques Rutherma de Schöck. [©Schöck]

Rupteur structurel de ponts thermiques Rutherma de Schöck. [©Schöck]

Un rupteur de ponts thermiques est un élément de liaison mécanique et structurel entre deux parties d’un bâtiment. Grâce à son principe isolant, souvent en laine de roche ou en polystyrène, il limite les ponts thermiques à travers la structure.

Aller plus loin :
- Savoir : Bien gérer les ponts thermiques
- Performances thermiques : Une offre béton plus que généreuse

Transmission acoustique

Définition transmission acoustique

Le bruit trouve toujours son chemin. [©Thomas Winock]

La transmission acoustique permet de déterminer la propagation du son.

Aller plus loin :
- Savoir : Comprendre la transmission acoustique
- Dossier : L’acoustique en construction neuve
- L’acoustique des salles de spectacles
- Cloison acoustique : L’art de protéger les oreilles

Les isolants base minérale

Laine de roche

Rockwool propose Rockzed Bardage pour rénover les bardages métalliques sans les démonter. [©Rockwool]

[©Rockwool]

Elle est obtenue à partir de roche volcanique. En panneaux, rouleaux ou en vrac, cette laine se met en œuvre dans différentes situations, que ce soit pour l’isolation acoustique et thermique, et pour la protection contre les incendies.

Aller plus loin : 
Un seul label pour deux bâtiments différents
- Knauf Insulation inaugure son site d’Illange dédié à la laine de roche
- ITE : Moderniser les façades, tout en respectant l’architecture d’origine

Laine de verre

Définition laine de verre

[©Isover]

Elle est fabriquée à partir de sable et de verre recyclé. La laine de verre se présente sous forme de rouleaux, panneaux ou en vrac. Ce type d’isolants peut être mis en œuvre dans différentes applications : isolation thermique par l’extérieur ou intérieur, murs, sols, plafonds ou encore toitures et combles.

Aller plus loin :
Rénovation : L’ITE comme un jeu de Meccano
Entreprise Chanel : Se développer en innovant
- Le marché des isolants toujours en croissance

Perlite expansée

Définition perlite expansée

[©DR]

La perlite est une roche d’origine volcanique, qui prend un aspect de sable après broyage. Elle est composée de silice, d’alumine, d’oxyde de fer, d’oxyde de titane, de chaux, de magnésie, d’oxyde de sodium et de potassium. Pour passer de cet état au matériau final qui se présente sous forme de billes de 1 mm à 8 mm de diamètre, la perlite broyée est chauffée et expansée à 1 200 °C, dans des fours fixes ou rotatifs. Sous l’effet de la chaleur, l’eau présente dans le matériau s’évapore, les grains de perlite s’expansent, l’air est emprisonné dans une multitude de cellules fermées.

Aller plus loin : 
Cellumit, l’isolant écologique polonais à la conquête de la France

Vermiculite

Définition vermiculite

[©DR]

La vermiculite est un minéral naturel (silicate d’alumine et de magnésie) formé par l’hydratation de certains minéraux basaltiques. Ce matériau possède des propriétés d’expansion sous l’effet de la chaleur, jusqu’à 30 fois son volume initial. Avant traitement, la vermiculite est triée, calibrée et tamisée. Ce processus d’expansion, appelé “exfoliation”, permet de convertir les flocons denses de minerai, en légers granulés poreux contenant d’innombrables couches d’air. C’est ainsi qu’il est commercialisé, le plus souvent en vrac, mais aussi sous forme de panneaux.

Verre cellulaire

Définition verre cellulaire

[©Foamglas]

Il est issu de la fusion du sable et du verre recyclé auxquels sont ajoutés d’autres composants. A l’image du feldspath, de l'oxyde de fer, de l'oxyde de manganèse, du noir de carbone, du sulfate de sodium ou encore du nitrate de sodium.

Aller plus loin : 
- Des jeux sur la bonne pente 
- “Foamglas Tapered” : Nouvel Avis technique 

Les isolants base végétale

Fibre de coco

Définition fibre de coco

[©DR]

L’exploitation et la transformation de la fibre de coco nécessitent beaucoup de main-d’œuvre et de patience. Les fibres, une fois séparées de la noix de coco, sont stockées dans des filets et immergées pendant plusieurs mois. Cette action vise à décomposer la matière et à souder les fibres entre elles. Elles sont ensuite battues, séchées au soleil, puis cardées et tissées pour former un matelas d’épaisseur variable, plus ou moins pressé en fonction de l’usage final, et découpé à dimension.

Aller plus loin : 
Dossier : Les matériaux biosourcés vont-ils faire leur révolution ?

Fibre de roseau

Définition isolation roseau

[©Claytec]

Une fois coupée, la tige de roseau mesure de 1,2 à 2,5 m de longueur pour une circonférence de 3 à 10 mm. Les tiges sont lavées, séchées naturellement le plus souvent, puis liées en botte de 60 cm de diamètre. Les bottes sont conditionnées en ballots de 100 bottes.

Aller plus loin : 
- Mon œuf en bois aux Pays-Bas

Laine/fibre de bois

Définition fibre et laine de bois

[©Isonat]

Les isolants à base de fibres de bois sont constitués à partir du défibrage de chutes de bois. Le matériau obtenu est ensuite mélangé, puis lié sans eau, c’est-à-dire par voie sèche. La fabrication de la laine de bois fait appel à de longs copeaux de bois issus du rabotage d’autres produits. Les copeaux sont liés par voie humide, puis séchés pour former un panneau souple ou rigide.

Aller plus loin : 
- Isolation de la maison à ossature bois : Le choix de la rédaction 
- Réussir une ITE sous enduit en construction à ossature bois

Fibre de paille

Définition fibre de paille

[©Gérard Guérit]

La botte de paille se forme au moment de la récolte du blé. Ce matériau est renouvelable, disponible partout, et nécessite très peu d’énergie et de main-d’œuvre pour être transformé en isolant. Il ne suffit pas d’acheter des ballots de paille à l’agriculteur du coin pour l’employer dans une construction. Le produit obtenu à ce stade possède des caractéristiques intéressantes, mais ne peut pas être mis en œuvre de façon classique, en remplacement d’un isolant plus courant. La différence principale est l’épaisseur nécessaire pour obtenir une isolation de qualité.

Aller plus loin : 
La diagonale du vide lève la paille
Melting Botte : Les étudiants sur la paille
- Eco-Pertica : La quête du bon sens
- Les Hauts-de-France : place de leader de la construction paille

Laine/fibre de chanvre

Définition chanvre fibre et laine

[©Technichanvre]

Le chanvre est une plante annuelle. Une fois récoltée, la filasse est séparée de la structure rigide de la tige (chènevotte). Les fibres de chanvre sont alors défibrées et cardées, puis liées entre elles par des fibres thermo-fusibles ou du coton. La fibre se présente alors sous différentes formes. Soit en vrac pour l’isolation des vides de construction, soit en panneaux semi-rigides pour l’isolation intérieure et extérieure des parois verticales. Ou encore en rouleaux pour l’isolation des rampants et des parois verticales.

Aller plus loin : 
- Boulogne-Billancourt : Huit niveaux isolés en béton de chanvre, une première en Europe
- Dossier : Les matériaux biosourcés vont-ils faire leur révolution ?
- Une filière chanvre s’organise dans les Hauts-de-France
- La nature sous toutes ses formes
- Chanvre : Un matériau boosté par le succès des isolants biosourcés

Laine/fibre de lin

Définition fibre et laine de lin

[©Florian Maeren]

Le lin produit des fibres de différentes longueurs. Les plus longues sont utilisées pour des usages textiles, tandis que les plus courtes peuvent être transformées en isolants. Les fibres sont traitées avec des sels de bore et des silicates de calcium. S’ensuivent des opérations de cardage, pour produire des couches superposées de fibres, de thermoliage avec des fibres de polyester pour former un matelas laineux. Puis de séchage, d’aération et de découpe en panneaux ou en rouleaux. Mais aussi, de conditionnement en vrac ou en feutres.

Aller plus loin : 
Les matériaux biosourcés au quotidien
- Cavac Biomatériaux : « Du champ au chantier »

Liège

Définition isolation liège

[©Alsacork Isolation/Lucas Schiller]

En fonction de l’utilisation finale, le liège subit des traitements différents pour être transformé en aggloméré de liège composé ou en aggloméré de liège expansé. L’aggloméré de liège expansé est destiné à la fabrication des produits d’isolation. Il suit au départ un processus d’agglutination. Ensuite, le mélange est chauffé autour de 300 °C avec de la vapeur d’eau. Par cette action, il se dilate et s’expanse, pour ensuite s’agglomérer naturellement grâce à la résine qu’il contient. Les produits obtenus sont calibrés et découpés en fonction des besoins, puis commercialisés sous forme de panneaux et de granulés, pour un usage en vrac.

Aller plus loin :
Dossier : Les matériaux biosourcés vont-ils faire leur révolution ?
- Isolation de la maison à ossature bois : Le choix de la rédaction
- Le CD2E garantit l’efficacité des rénovations thermiques

Ouate de cellulose

Définition ouate de cellulose

[©Ouateco]

La cellulose est un composé organique très répandu. Il s’agit de la substance la plus courante dans la paroi des cellules végétales. Et en particulier du bois auquel elle confère solidité et résistance à la traction. La ouate de cellulose, aujourd’hui commercialisée comme isolant, est issue, pour l’essentiel, du recyclage du papier journal (notamment stocks d’invendus) ou de coupes de papier neuf d’imprimerie.

Aller plus loin : 
Ouate de cellulose : L’isolant du XXIe siècle serait-il déjà là ?
- Maison passive : Le choix du biosourcé
- Dossier : Les matériaux biosourcés vont-ils faire leur révolution ?

Les isolants base animale

Laine de mouton

Elle est issue en grande partie de la tonte trop grossière pour l'industrie textile et vouée au rebut. En vrac, en rouleau ou en panneau, la laine doit être d’abord lavée plusieurs fois, puis traitée (selon les process de fabrication : mite et feu). Ce matériau a la capacité d’absorber jusqu’à 33 % son poids en condensation, tout en conservant ses capacités isolantes et sans risque de moisissures.

Aller plus loin :
Dossier : Les matériaux biosourcés vont-ils faire leur révolution ?
Le CD2E garantit l’efficacité des rénovations thermiques

Plume de canards

Les fibres animales comme laine de mouton ou encore la plume de canard, peuvent être utilisées pour l’isolation d’un bâtiment. [©DR]

Les fibres animales comme laine de mouton ou encore la plume de canard, peuvent être utilisées pour l’isolation d’un bâtiment. [©DR]

Cette technique d’isolation se présente de façon classique en panneaux, en rouleaux et en vrac. Elle n'est pas très complexe à fabriquer et ne nécessite pas de débauche d'énergie. La transformation exige seulement un traitement thermique obtenu à 150 °C, qui permet d'assembler en fait trois composants : la plume de canard à hauteur de 70 %, la laine de mouton à hauteur de 10 % et le polyester thermo-fusible à hauteur de 20 %. Ce dernier assurant le rôle de liant.

Aller plus loin :
Dossier : Les matériaux biosourcés vont-ils faire leur révolution ?

Les isolants base synthétique

Aérogel

Définition aérogel

[©Enersens]

Inventé en 1931 en Californie, un aérogel est un matériau dans lequel tout composant liquide a été remplacé par un gaz. L’aérogel de silice est fabriqué à partir de silice amorphe, qui représente 24 % de la composition de la croûte terrestre. Dans un aérogel de silice, lorsque les liquides sont soustraits, il reste une sorte de pop-corn de sable sous forme de minuscules granulés hydrophobes de 0,5 à 4 mm de diamètre, constitués à 97 % d’air emprisonné et seulement 3 % de silice. Les aérogels sont donc des micro-particules avec des nanopores, et non des nanoparticules. Ce qui leur évite toute la réglementation, les contraintes de fabrication, de manipulation et d’emploi liées à ces dernières. Ils peuvent être commercialisés sous trois formes : des granules, des panneaux ou incorporés dans des plaques souples de matériaux textiles non tissés (matelassé). La fabrication des aérogels de silice se range dans la chimie verte : la matière n’est pas dangereuse, la fabrication du produit non plus.

Aller plus loin :
Dossier : L’isolation thermique par l’intérieur de demain
- Ecap Nano d’Edilteco, le panneau isolant nouvelle génération

Isolants sous vide

Définition isolant mince - sous-vide

[©Tinner Thermal Insulation]

Ces produits se présentent sous la forme de panneaux constitués d’une âme, en général un acide silicique peu conducteur, confinée dans un film étanche et mise en dépression.

Aller plus loin :
SlimIsol : Une technologie de rupture
- Dossier : L’isolation thermique par l’intérieur de demain

Ouate de polyester

Depuis 12 ans, Peg s’est doté d’un département “laine de polyester“ dédié à l’isolation pour le bâtiment. [©Peg]

Depuis 12 ans, Peg s’est doté d’un département “laine de polyester“ dédié à l’isolation pour le bâtiment. [©Peg]

La ouate de polyester est conçue à partir de bouteilles en plastique transparent – dans la plupart issues du recyclage. Ces dernières sont réduites en paillettes, puis transformées en fibres. Elles sont formées en voile, puis superposées. Les nappes sont ensuite passées au four pour lier les fibres, puis cousues pour former des panneaux ou des rouleaux d’isolants semi-rigides.

Aller plus loin : 
Peg : L’isolation responsable

Polystyrène

Définition polystyrène

[©ACPresse]

Le polystyrène est un polymère. Et à la base de tout polymère, il y a un monomère, en l’occurrence le styrène. Ce dernier est produit industriellement à partir du pétrole et cet hydrocarbure benzénique entre dans la composition de nombreuses matières plastiques. Le polystyrène (PS en abrégé) est, lui, un polymère issu de la polymérisation de styrène. Le polystyrène expansé ou PSE est de loin le plus répandu. Il est, de manière générale, obtenu par la valorisation d’un déchet de raffinage - le naphta –, dont on extrait le monomère styrène. Le processus de fabrication est une expansion à la vapeur des billes sphériques de polystyrène. L’action de la vapeur d’eau et d’un gaz d’expansion (le pentane) provoque un gonflement pouvant multiplier le volume initial des billes par 50. Ainsi, le polystyrène contient environ 98 % d’air et seulement 2 % de matière première. Moins courant, le polystyrène extrudé ou XPS est une mousse thermo-plastique rigide, bleue ou grise, à base de pétrole brut. Sa fabrication recourt à des solvants et à des gaz d’expansion : HFC (hydrofluorocarbures) ou CO2. Selon l’agent gonflant, les performances thermiques du XPS sont plus ou moins élevées. Le XPS se caractérise par une structure cellulaire fermée et une surface lisse qui empêchent l’absorption d’humidité.

Aller plus loin :
- Savoir : Réalisation d’un radier thermique
- Knauf Circular, pour la collecte et le recyclage du PSE Actualités
- Hirsch Isolation : Une nouvelle aventure

Polyuréthane

Une des techniques de projection de la mousse polyuréthane consiste à la laisser “s’expandre” naturellement. Elle est ensuite recoupée. [©ACPresse]

Une des techniques de projection de la mousse polyuréthane consiste à la laisser “s’expandre” naturellement. Elle est ensuite recoupée. [©ACPresse]

La mousse de polyuréthane est fabriquée sur chantier. Elle se compose de polyol mélangé avec d’autres additifs. Le but est de faire monter en température le produit, qui est ensuite projeté à l’endroit voulu. La mousse va s’expandre, puis se figer.

Aller plus loin :
Le SNPU prêche pour un plan de relance de la rénovation
- L’isolation projetée du sol aux murs

Unités de mesure

α w

Le coefficient d’absorption acoustique représente la capacité d’un revêtement à absorber l’énergie d’une onde sonore. Ce chiffre varie de 0 à 1. Plus il est proche de 1, plus le matériau est absorbant. L’effet d’écho dans une pièce provient de la réverbération des sons sur les parois.

Aller plus loin :
- Dossier : L’acoustique en construction neuve
- L’acoustique des salles de spectacles
- L’actualité du plafond acoustique biosourcé

Coefficient Bbio

Le coefficient Bbio permet de définir le Besoin bioclimatique en énergie d’un bâtiment pour le chauffage, le refroidissement et l’éclairage. Il est voué à évoluer avec la RE 2020.

Aller plus loin : 
Qu’est ce que le Bbio ?
- Savoir : Conception bioclimatique
- Palazzo Méridia : La tour des labels
- Doka équipe le chantier majeur de Bordeaux
- Premier ouvrage sur la conception bioclimatique

Cp

La capacité thermique exprime la propension d’un matériau à emmagasiner la chaleur par rapport à son volume. Elle est définie par la quantité de chaleur nécessaire pour élever de 1° C la température de 1 m3 du matériau. Elle dépend de la conductivité thermique, de la chaleur spécifique et de la densité du matériau en question.

dB

Le Bel est une unité logarithmique où une différence de 1 Bel correspond à un rapport de 10 en puissance. On utilise plus couramment son sous-multiple, le décibel. Sachant que 1 bel = 10 décibels. Cette échelle logarithmique a été créée pour faciliter notre appréhension du niveau sonore, en réduisant les ordres de grandeur.

Aller plus loin :
- Dossier : L’acoustique en construction neuve
- L’acoustique des salles de spectacles

Δ Lw

L’indice d’efficacité au bruit de chocs est exprimé en décibels (dB) et représente la mesure d’efficacité du revêtement. Plus la valeur Δ Lw est importante, meilleure est la performance du système (par rapport à un plancher lourd). Les bruits d’impact sont transmis par vibration de la paroi (planchers ou murs) et par les parois latérales. Ils proviennent souvent des déplacements de personnes ou de meubles, de chutes d’objets.

Aller plus loin : 
Bruit d’impact

DnT,A

L’isolement acoustique standardisé pondéré permet de caractériser par une seule valeur l’isolement acoustique en réponse à un bruit spectre donné. Il est mesuré in situ entre deux locaux, ou entre l’extérieur du bâtiment et un local (il s’écrira alors DnT,A,tr). Il dépend de l’indice d’affaiblissement acoustique Rw + C de la paroi séparative, des transmissions latérales. Mais aussi, de la surface de la paroi séparative, du volume du local réception et de la durée de réverbération du local.

Aller plus loin : 
Comprendre la transmission acoustique

kWh/m²/an

L’indice “Cep”, propre au bâtiment, caractérise sa consommation d’énergie primaire. C’est-à-dire, l’énergie consommée dans la nature pour produire l’énergie réellement consommée dans le bâtiment. Selon le type de bâtiments (habitation, tertiaire...), les consommations prises en compte ne sont pas les mêmes. La grandeur de comparaison, Cep, est la quantité d’énergie primaire consommée en un an, rapportée à la surface hors œuvre nette. Elle est calculée en fonction du niveau d’isolation du bâtiment, des performances des équipements de la maison, des conditions climatiques locales et selon un scénario d’utilisation du bâtiment au cours d’une année.

Aller plus loin : 
Rénover tout en respectant l’environnement
Cougnaud ouvre son premier bâtiment E3C1
Maisons individuelles à énergie positive

L’nT,W

Il définit le niveau de pression pondéré du bruit de choc standardisé. Il permet d’évaluer la performance d’une isolation acoustique aux bruits d’impact. Il est toujours calculé, en se plaçant derrière la paroi et son isolant. Exprimé en dB, plus le niveau est faible, meilleure est l’isolation acoustique.

Aller plus loin : 
Bruit d’impact

La dose

Elle exprime la quantité de bruit autorisée pendant un temps d’exposition donné. Les dosimètres ont été renommés “Personal Sound Exposure Meters” (PSEM), exposimètres acoustiques individuels.

Aller plus loin : 
Comprendre la transmission acoustique
- Dossier : L’acoustique en construction neuve
- L’acoustique des salles de spectacles

λ = W/m.K

La conductivité thermique caractérise le comportement des matériaux lors du transfert thermique par conduction. Il s’agit de représenter l’énergie (exprimée en Watt) transférée par unité de surface d’un matériau donné (exprimée en mètre, épaisseur/surface m-1 = m/m2). Et de temps sous un gradient de température d’un Kelvin par mètre. On parle de valeur lambda. Plus celle-ci est petite, plus le matériau, à épaisseur égale, est isolant.

Aller plus loin : 
La résistance thermique
Résistance thermique des parois du bâtiment
Pont thermique

Pa²hr

Cette mesure correspond à l’intégration en fonction du temps du carré de la pression acoustique instantanée pondérée en fréquence. Et ce, pendant un intervalle de temps donné ou un évènement spécifié. Elle est exprimée en Pascal carré par la durée. Et s’exprime aussi par Pa²s.

Aller plus loin : 
Comprendre la transmission acoustique
- Dossier : L’acoustique en construction neuve
- L’acoustique des salles de spectacles

P = π/e

La perméance est égale à la quantité de vapeur d’eau, qui traverse 1 m2 en 1h avec un gradient de pression de 1 mm de Hg (ou 133,3 Pa). Dans la construction, la perméance doit être croissante, lorsque le point de départ de calcul est l’intérieur et que l’on va vers l’extérieur. Il existe quatre catégories de perméance : E1 où P est supérieure à 0,3 ; E2 où elle est située entre 0,3 et 0,06 ; puis E, pour une valeur entre 0,06 et 0,015. Et enfin E4, lorsque P est inférieure à 0,015.

Aller plus loin : 
Perspirance : Absorption – restitution

R = m2.K/W

La résistance thermique s’exprime en mètre carré Kelvin par Watt et est également appelée résistance thermique surfacique en laboratoire. A l’inverse de la conductivité, plus la valeur est grande, plus le matériau est isolant.

Aller plus loin : 
La résistance thermique
Résistance thermique des parois du bâtiment
Pont thermique

Rw + C

L’indice d’affaiblissement acoustique permet de caractériser, comme son nom l’indique, l’affaiblissement acoustique d’une structure. Il est défini à partir de la transparence acoustique de cette structure, qui, elle, est égale au rapport des intensités acoustiques des milieux 1 et 2. Il s’exprime en gain de décibels (dB).

Aller plus loin : 
Comprendre la transmission acoustique
- Dossier : L’acoustique en construction neuve
- L’acoustique des salles de spectacles

Tic

Le Tic est la température intérieure de consigne. Elle exprime l’exigence de confort d’été. Elle est représentée par la température intérieure atteinte au cours d’une séquence de 5 jours chauds, qui doit être inférieure à une température de référence.

U = W/m2.K

Le coefficient de transfert thermique quantifie le flux d’énergie traversant un matériau, par unité de surface. Il permet d’indiquer la facilité avec laquelle l’énergie thermique passe un obstacle. Le coefficient est appelé Ubat, permettant d’exprimer la déperdition des systèmes d’isolation. Dans le cas d’un transfert le long d’une surface, dont l’une des dimensions excède fortement l’autre, on parle de coefficient de transmission thermique linéique.

Aller plus loin : 
La résistance thermique
Résistance thermique des parois du bâtiment
Pont thermique

Valeur SD

La valeur SD permet de mesurer la capacité d’une surface à laisser passer la vapeur d’eau. Plus cette donnée est proche de 0, plus la perméance est importance.

Aller plus loin : 
Perspirance : Absorption – restitution

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article