Les bruits s’immiscent par tous les espaces que le bâtiment lui concède. La réglementation pose des exigences minimales de résultats sans spécifier les moyens mis en œuvre. Les architectes, les industriels et les professionnels du secteur sont à l’écoute des phénomènes acoustiques pour mieux les traiter.

La typologie des matériaux mis en œuvre tient une place de marque dans le traitement acoustique.
La typologie des matériaux mis en œuvre tient une place de marque dans le traitement acoustique. [©ACPresse]

Il est là… Dans votre open space, quand vous êtes au travail. Il vous empêche souvent de vous concentrer, toutes les 11 mn pour être plus précis. Il vous suit dans la rue, dans les transports en commun ou sur le périphérique, jusqu’à chez vous. Du matin au soir, il s’immisce dans votre intimité. Il peut être aussi angoissant lorsqu’on ne l’entend plus. Il peut causer des maladies, du stress et pourtant, il n’est pas forcément au cœur des préoccupations de la société… Celui dont on ne prononce pas le nom, c’est le bruit. Selon une étude menée en 2010 par TNS Sofres, deux tiers des Français sont gênés par le bruit à leur domicile. Et près de 87 % considèrent que c’est une nuisance rédhibitoire au choix de leur logement idéal. Son coût social s’élèverait à 57,2 Md€ en France, d’après une étude de l’Ademe, du Centre national du bruit (CNB) et le cabinet d’audit E & Y. L’isolation acoustique a moins le vent en poupe sur la place médiatique et politique que son pendant thermique.

Comme le froid de l’hiver ou la chaleur de l’été, le bruit passe par tous les espaces qui lui sont possibles [Lire notre article à ce sujet]. Et pour couronner le tout, il existe une multitude de bruits. Il est aérien lorsqu’il est propagé par l’air à l’image de cette voisine qui imite la voix de Beyoncé au-dessus de chez vous. Le bruit est dit “solidien” si cette même voisine, en dehors de sa prestation vocale, danse avec des talons. Créant ainsi des bruits de chocs.

Connaître les phénomènes acoustiques pour pouvoir les traiter

Les locaux techniques ou encore les canalisations composent la famille des bruits d’équipement (qui mixent les bruits solidiens et aériens). La réglementation acoustique des bâtiments impose a minima des exigences de résultats sans en

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article