Hirsch Isolation : Les précurseurs du PSE à impact carbone amélioré

Sivagami Casimir
28/10/2021

Pour Hirsch Isolation, l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) concentre une grande part de ses activités. Avec sa gamme Eca, l’industriel se tourne vers le polystyrène de demain.

Avec sa gamme Eca, l’industriel se tourne vers le polystyrène de demain. [©Hirsch
Avec sa gamme Eca, l’industriel se tourne vers le polystyrène de demain. [©Hirsch Isolation]

Pour Hirsch Isolation, l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) concentre une grande part de ses activités. « Cela représente entre 30 à 40 % de notre chiffre d’affaires », précise Ouissem Zehou, directrice marketing. Dans ce segment, les solutions en polystyrène expansé de l’industriel sont principalement utilisées en rénovation, tandis que la construction neuve compte pour 1/3 de l’activité. « Si dans le neuf, l’ITE a connu une petite baisse au profit de l’ITI qui est peut-être plus rapide à mettre en œuvre et moins coûteuse, la RT 2012 et la future RE 2020 l’ont remis au goût du jour, particulièrement avec la prise en compte des ponts thermiques. En rénovation, les aides tels que MaPrimeRénov’ ou encore les CEE boostent le segment de l’individuel et du collectif. Pour suivre cette tendance, nous avons deux leviers : la performance thermique et l’impact carbone. »

En effet, depuis sa création en janvier 20201, Hirsch Isolation s’affiche comme un précurseur dans la fabrication et la commercialisation de polystyrène à impact carbone réduit. C’est le cas avec la gamme ECA et le lancement du Cellomur Ultra ECA , un panneau pour ITE sous enduit. Un isolant formulé sur la base de matières premières issues de déchets organiques.

L’ITE un marché stratégique

« Proposer des solutions durables est dans notre ADN. Nous voulons décarboner nos produits, travailler sur nos process et notre consommation d’énergie. Ceci, avec l’utilisation d’énergies renouvelables au sein de nos usines et sur notre matière première. Nous sommes les premiers à avoir lancé ce type de matériaux dans le domaine du polystyrène. Nous voyons bien que nos concurrents suivent aussi le mouvement. Cela veut dire que nous allons dans le bon sens et c’est une bonne chose pour l’environnement et la performance énergétique des bâtiments. »

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne