Dossier : La paille fait de la résistance

Sivagami Casimir
29/10/2020

La paille s’utilise dans de nombreux secteurs d’activité. Et cela fait plus d’un siècle qu’elle s’est développée dans la construction.

[©<a href='https://fr.freepik.com/photos/nourriture'>Nourriture photo créé par pvproductions - fr.freepik.com</a>/CNCP]
Photo créé par pvproductions – fr.freepik.com/CNCP]

Retrouvez l’édition numérique de Bâti & Isolation n°12.

Tout le monde connaît la paille, cette tige de céréale, largement produite en France. En balade champêtre, nombreux sont ceux qui ont déjà essayé de pousser ces ballots qui habillent le paysage agricole. Certains même, s’amusent à se jeter dans les lits de bottes de paille. En le regrettant instantanément au vu de la colonie de tiques qui s’est installée sur leur corps. La paille s’utilise dans de nombreux secteurs d’activité. Et cela fait plus d’un siècle qu’elle s’est développée dans la construction.

Le matériau s’emploie de différentes façons. Selon le Réseau français de la construction paille (RFCP), la paille de remplissage, c’est-à-dire pour remplir une structure porteuse, est la technique la plus répandue. Dans l’Hexagone, la maison Feuillette [lire notre article] incarne la première réalisation de ce type en Europe. Ici, la paille est intégrée à une ossature bois. Le matériau peut être mis en œuvre en préfabrication dans le cadre de système constructif, en isolation thermique par l’extérieur ou pour les toitures, ou encore comme structure. C’est d’ailleurs dans le Nebraska, aux Etats-Unis à la fin du XIXe siècle que naissent les premières constructions en paille. Des bottes y sont utilisées comme murs porteurs.
Depuis 2011, les règles professionnelles sont acceptées par la C2P1. La construction paille est reconnue, et entre dans le “domaine traditionnel” et les “techniques courantes de construction”.

Un matériau éco-responsable

A travers les âges, la paille dans le bâtiment connaît des regains d’énergie. Poussée par les tendances de l’auto-construction ou encore de la mise en lumière des matériaux biosourcés. Souvent, l’art de bâtir avec de la paille s’accompagne d’une vision éco-responsable. En effet, elle bénéficie de plusieurs atouts. Selon le RFCP, la paille dispose d’une empreinte carbone de -14 kg EqCO2/m2 (Fdes). Aussi, d’un point de vue d’approvisionnement, la filière est déjà opérationnelle. « Près de 5 Mt sont disponibles tous les ans, sans porter préjudice aux autres usages, explique le RFCP. Si la totalité des bâtiments construits était isolée en paille, il en faudrait seulement 3Mt/an – soit 10 % de la production annuelle. » D’autre part, le matériau jouit d’une bonne performance thermique : λ = 0,048 W/(m·K) (norme EN 12-667) et d’un bon déphasage : entre 12 et 16 h. A cela s’ajoutent des qualités hygrométriques et de perméabilité, ou encore un confort phonique et une qualité de l’air intérieur. En bref, la paille à toutes ses chances pour faire de la résistance face aux matériaux de construction. En 2019, le RFCP a dénombré 5 000 bâtiments ayant eu recours à la paille.

1Commission Prévention produits de l’AQC.

Aller plus loin :

Actualité : La maison Feuillette origine et point de départ
Tout juste centenaire le 11 octobre 2020, la maison Feuillette, à Montargis, est le plus ancien bâtiment d’Europe construit en ossature bois et remplissage paille.

Actualité : La paille résiste au feu
Aujourd’hui, un nouvel essai Lepir II ouvre la voie à l’utilisation de la paille pour des bâtiments d’habitation de 3e et de 4 e famille.

Rendez-vous : Les fibres végétales ont le vent en poupe
A Caen, le CAUE du Calvados et Le Pavillon accueillent l’exposition “Fibra, bâtir en fibres végétales”, du 14 octobre prochain au 17 janvier 2021.

Réalisation : Bois-paille et architecture
L’intégration de la paille dans un projet architectural se banalise, mais voit-on émerger pour autant une architecture spécifique du bois-paille ?

Réalisation : Paille urbaine en ITE
Rue de la Convention à Paris, l’ITE en rénovation sur sept étages de deux pans de mur est une première, couplée avec l’expérimentation de la fixation des ballots par sangles. C’est un grand pas vers la rénovation énergétique neutre en carbone.

Savoirs : Paille, plus qu’un isolant, un système constructif à part entière
Naturellement isolante, la paille est un matériau économique et écologique par excellence. D’où son développement actuel dans l’habitat individuel, mais aussi dans le secteur tertiaire, comme un véritable système constructif. Même si certaines précautions sont à prendre…

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article