L’Anah nomme un nouveau président

Muriel Carbonnet
26/10/2020

Thierry Repentin, le maire de Chambéry a été nommé président du conseil d’administration de l’Agence nationale de l'habitat (Anah).

Le maire de Chambéry, Thierry Repentin, a été nommé président du conseil d’administration de l’Agence nationale de l'habitat (Anah). [©Louis Garnier]
Le maire de Chambéry, Thierry Repentin, a été nommé président du conseil d’administration de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). [©Louis Garnier]

C’est ainsi que l’Agence nationale de l’habitat (Anah) a nommé Thierry Repentin président de son conseil d’administration. Il est aussi maire de Chambéry.

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, et Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, ont choisi le Savoyard. Ceci, pour succéder à Nathalie Apperé, maire de Rennes et présidente de Rennes Métropole.

 « Ainsi, tout le parcours de Thierry Repentin dit son attachement et sa connaissance approfondie de nos politiques de l’habitat dans notre pays depuis de nombreuses années, insiste la ministre déléguée au Logement. […] Présidant aux destinées de l’Anah, il saura poursuivre et développer son action au service de logements toujours mieux adaptés aux besoins des Français, rénovés, plus durables. »

Son parcours

Et Thierry Repentin, président du conseil d’administration de l’Anah, précise : « Je suis honoré de la confiance qui m’est accordée pour présider l’Agence nationale de l’habitat. Et je tiens à saluer le bilan de ma prédécesseure, Nathalie Appéré. L’amélioration des logements privés est un enjeu majeur. Qui se situe à la croisée de problématiques sociales, écologiques et économiques structurantes pour notre pays. Elle doit nous permettre de relever le défi de la COP 21. Et de bénéficier à tous les territoires et tous les ménages ».

De plus, ancien sénateur de Savoie, Thierry Repentin est, entre 2012 et 2014, ministre délégué à la Formation professionnelle et à l’Apprentissage. Puis, ministre délégué aux Affaires européennes. C’était un spécialiste des questions “logement” au Parlement.

Par ailleurs, il a présidé l’Union sociale pour l’habitat de 2008 à 2012. Puis, de 2015 à 2017, il a été délégué interministériel à la Mixité sociale dans l’habitat. Et président de la Commission nationale de l’aménagement, de l’urbanisme et du foncier. Entre 2017 et 2020, il a présidé le Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique. Il est aujourd’hui président de la Commission nationale SRU.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article