Dossier : L’acoustique des bureaux

Sivagami Casimir
23/03/2022
Modifié le 23/03/2022 à 18:02

Du sol au plafond, en passant par les murs, il existe de nombreuses solutions acoustiques pour les bureaux et autres espaces de travail.

Isolation acoustique des bureaux et espaces de coworking.
[Photo de couverture ©Franck Deletang]

Du sol au plafond, en passant par les murs, il existe de nombreuses solutions acoustiques pour les bâtiments. Selon la typologie de ces derniers, la réglementation ou les normes définissent des objectifs à atteindre. En effet, la question du bruit et des répercussions sur l’homme n’est pas souvent mise en avant. Pourtant, selon la dernière enquête Ifop – JNA1, “Les décibels de la discorde”, 7 Français sur 10 indiquent être gênés par le bruit. Et 21 % ont le sentiment que leur sensibilité au bruit a augmenté depuis la crise sanitaire. De plus, malgré une légère baisse, une très forte proportion d’actifs, 83 % (- 7 points vs 2016) se disent affectés par le bruit sur leur lieu de travail, dont 44 %, souvent.

« Nous pensions que le télétravail pourrait être une réponse à la problématique du bruit au travail, peut-on lire dans l’enquête. Or, une nouvelle fois, l’enquête JNA montre qu’il n’est pas synonyme de calme sonore. Les scores de la gêne du bruit, des difficultés de compréhension de la parole, des pertes de concentration et autres effets santé sont souvent plus élevés auprès des télétravailleurs que sur l’ensemble du panel. » Ces perceptions peuvent se traduire en coût social du bruit. En effet, selon l’Ademe et le Conseil national du bruit (CNB), ce dernier est estimé à 147,1 Md€/an. Le milieu du travail représente 14,2 % de ce coût.

La norme au service de l’acoustique des espaces de travail

Les bureaux ne sont régis par aucune exigence réglementaire, mais peuvent répondre à la NF S31-080 “Bureaux et espaces associés”. Cette norme s’applique aussi bien aux bureaux fermés qu’aux collectifs, aux espaces ouverts, de réunion, ou encore de circulation et de restauration… Elle définit et classe ainsi “l’ambiance acoustique” pour chaque type de locaux, selon trois niveaux de performances : courant, performant et très performant. Par exemple, dans le niveau “courant” des bureaux collectifs, la discrétion n’est pas de mise, les conversations internes, les bruits externes et d’équipements peuvent constituer une gêne pour les occupants.

Pour le niveau “performant”, la norme indique que « l’environnement sonore à un poste de travail donné est avant tout caractérisé par les activités aux postes voisins. Mais aussi temporairement par les mouvements et activités dans les espaces de circulation ». Enfin, dans le cadre du niveau “très performant”, tout est mis en place pour le confort acoustique des occupants. La NF S31-080 donne aussi des exigences techniques chiffrées (niveau sonore global, réverbération, bruits de chocs, isolement au bruit aérien).

Pour accompagner ces exigences, il existe plusieurs techniques, moyens constructifs et matériaux différents dédiés à l’isolation acoustique. Tour d’horizon des acteurs du secteur.

1Association Journée nationale de l’audition.

Aller plus loin :

– Interview – Digitex, entre acoustique et esthétisme
Dans le Choletais, Digitex s’illustre sur le marché de l’absorption acoustique sans oublier le côté décoratif. Deux atouts pour le monde des bureaux et des open-space.

– Rencontre – Orfea Acoustique : Les chasseurs de bruits
Orfea Acoustique est un cabinet de management indépendant consacré à l’ingénierie acoustique. Il accorde une partie de son expertise aux bureaux et aux open-space, lieux soumis à de nombreuses nuisances sonores

– Interview – Knauf Ceiling Solutions : Chaque espace a sa solution acoustique
En 2019, le groupe Knauf rachetait Armstrong Ceiling Solutions donnant ainsi naissance à Knauf Ceiling Solutions. L’industriel propose différentes solutions de plafonds acoustiques.

– Interview – Tramico : La gamme Tramichape se développe
Sur le marché des Scam, Tramico, avec sa gamme Tramichape, tient une place importante. Elle pourrait encore progresser avec l’arrivée d’une nouvelle solution. Guillaume Picot, directeur commercial, en explique les détails.

– Réalisation – Plafonds acoustiques pour bureaux majestueux
A Paris, dans le VIIIe arrondissement, rue de Téhéran, un immeuble de bureaux a vécu plusieurs vies. Une restructuration a permis de revoir la gestion acoustique des espaces.

– Réalisation – Clipso : Plus un bruit chez Origine
Le projet mixte Origine offre une architecture innovante, qui s’étend sur 70 000 m2. Et Clipso s’est chargé de l’isolation acoustique de l’infrastructure.

– Savoirs – L’absorption acoustique
Qu’est-ce que l’absorption acoustique ? Dans un espace clos, une onde sonore se déplace dans toutes les directions, à la vitesse d’environ 330 m/s… jusqu’à ce qu’elle rencontre un “obstacle” : sol, mur, plafond, meuble, personne… Selon la nature et la géométrie de l’obstacle, elle sera réfléchie ou absorbée. Explications.

– Savoirs – Abécédaire du métier d’acousticien
Afin d’assurer la bonne qualité acoustique des bâtiments, leur conception et leur réalisation sont assurées avec l’aide indispensable d’ingénieurs spécialisés : les acousticiens.