Christophe Caresche succède à Thierry Repentin à la tête du CSCEE

Mazarine Mazouyer
17/11/2020

Le 31 octobre dernier, Christophe Caresche a été nommé à la présidence du Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE).

Christophe Caresche devient le président du CSCEE. [©ChristopheCaresche]
Christophe Caresche devient le président du CSCEE. [©ChristopheCaresche]

Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, a nommé Christophe Caresche à la présidence du Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique CSCEE. Il succède à l’actuel maire de Chambéry et président de l’Anah, Thierry Repentin.

Retour sur son parcours expérimenté

Né en 1960 à Arcachon, en Gironde, Christophe Caresche est diplômé de l’Institut d’études politiques de Grenoble. De 1992 à 1997, il occupe le poste de conseiller régional d’Ile-de-France. Puis, devient conseiller de Paris de 1995 à 2008. Le parcours du nouveau président du CSCEE ne s’arrête pas là. En effet, ce dernier a été, pendant plus de 20 ans, député de la 18e circonscription de Paris, mandat qu’il a renouvelé par trois fois. 

L’ancien député socialiste est aussi engagé en faveur de la transition écologique. Depuis 2017, il dirige une filiale de la Caisse des Dépôts, l’organisme foncier Tonus Territoires, qui investit dans la construction en zones tendues de logements sociaux.

Consultation sur la RE 2020 à venir

Dans la foulée de l’affectation de Christophe Caresche, le ministère de la Transition écologique a annoncé vouloir « faire un point sur la continuité d’activité et la mobilisation de toute la filière du bâtiment et de la construction en cette période de confinement. » Cette nouvelle nomination aura un rôle déterminant dans les derniers arbitrages de la RE 2020. Un texte qui soulève des inquiétudes, notamment de la part de fédération Cinov [Lire notre article].

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article