LafargeHolcim réduit ses coûts à cause du Covid-19

Frédéric Gluzicki
27/03/2020

Alors que la pandémie de Covid-19 se poursuit, LafargeHolcim lance un plan d’action baptisé “Santé, coût et trésorerie”. Son objectif est de réduire un maximum de coûts. Ceci, en attendant que la situation redevienne normale.

Siège du Laboratoire de recherche du groupe LafargeHolcim, à l’Isle-d’Abeau (38).
LafargeHolcim réduit l’ensemble de ses coûts pour contrecarrer les effets de la pandémie de Covid-19. [©ACPresse]

Depuis le début de la pandémie du Covid-19, LafargeHolcim a pris les mesures nécessaires pour protéger la santé de ses collaborateurs, clients, fournisseurs et autres parties prenantes. « Nous suivons de près tous les marchés en fonction de l’évolution de la situation et des orientations fournies par les autorités de chaque pays », précise le groupe cimentier suisse.

Alors que le secteur de la construction est plus résistant que les autres secteurs, LafargeHolcim connaît des perturbations dans les opérations dans divers pays. « En Chine, la construction est repartie et toutes nos usines, en dehors de la province du Hubei fonctionnent. Nous prévoyons que la demande du marché se redressera davantage et fournira 70 % du volume de l’année dernière en avril 2020. » Sur la plupart des autres marchés clefs, la construction reste perturbée et LafargeHolcim prévoit une baisse importante des volumes en avril et mai. Ceci, alors même que la demande au premier trimestre était plutôt solide. Le groupe cimentier s’attend donc à un impact négatif significatif sur son activité durant le deuxième trimestre.

Au moins 700 M de CHF d’économies annoncées

Actuellement, le développement de la pandémie du Covid-19 et ses implications pour LafargeHolcim sont volatils et très différents d’un pays à l’autre. Afin d’atténuer l’impact financier de la situation, « nous avons lancé le plan d’action “Santé, coût et trésorerie” avec une exécution immédiate dans tous les pays ». Les objectifs visent à une réduction des dépensesd’investissements (Capex) d’au moins 400 M de CHF par rapport à 2019. Mais aussi une baisse des frais fixes de 300 M de CHF pour l’année entière. Cela s’accompagne de la réduction du besoin en fonds de roulement afin qu’il soit au moins en ligne avec le niveau d’activité. 

Sur la base d’un bilan renforcé, LafargeHolcim dispose d’une importante trésorerie, de l’ordre de liquidité de 8 Md de CHF, au 26 mars 2020…

En raison de l’impact de la pandémie, les orientations pour 2020 ne sont plus valables. Alors que la mise en œuvre du plan d’action “Santé, coût et trésorerie” (“Health, Cost & Cash”) est en pleine exécution, le développement dynamique et volatil de la pandémie ne permet plus d’évaluer son influence sur la performance de LafargeHolcim en 2020. « Nous fournirons une mise à jour plus complète de l’activité lors de la publication des résultats du premier trimestre 2020, le 30 avril 2020 », conclut LafargeHolcim. 

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article