Quoi de neuf dans le domaine de la toiture-terrasse ? Depuis plusieurs années, les toitures plates se transforment en une nouvelle pièce de vie ou en espace utile qui contribue au fonctionnement du bâtiment.

[Photo en couverture © Plus2sens]
[Photo en couverture © Plus2sens]

Ça y est, beaucoup l’attendaient… Comme les enfants guettent le Père Noël et sa hotte de cadeaux, les Français furent dans les starting blocks pour retrouver leur précieuse place dans les terrasses de café. Dans les rues, les groupes d’amis se retrouvent, même sous la pluie et le vent pour profiter d’un moment de convivialité. On avait (presque) oublié que les terrasses étaient aussi des lieux de vie. Des lieux où l’on flâne en discutant sous le regard des bâtiments alentour ou devant l’immensité de la nature selon notre emplacement.

Cette dernière année, l’importance du symbole de la terrasse ouverte représente bien des choses. Comme un vent de liberté que l’on peine à retrouver. Pendant cette période, tout le monde s’est bien rendu compte que les ouvertures vers l’extérieur étaient précieuses. Mais cela fait déjà plusieurs années que le sujet de la toiture-terrasse intéresse.

Un nouvel espace de vie et/ou utile

Pour beaucoup d’acteurs de ce secteur, le toit a déjà entamé sa transition. Plus qu’un élément de protection pour empêcher la pluie de pénétrer dans l’habitat, il devient fonctionnel. La toiture plate se transforme en une nouvelle pièce de vie ou en espace utile qui contribue au fonctionnement du bâtiment.

Plusieurs tendances se sont dessinées au fil des années. Ainsi, la toiture-terrasse peut être productrice d’énergie avec l’installation de panneaux photovoltaïques. Ou devenir un espace floristique et faunique lorsqu’elle se végétalise. Une mouvance qui se développe un peu plus dans le domaine de la maison individuelle et industriel. Dans le tertiaire, la toiture peut se transformer en parking, en héliport, en zone de loisirs… Oui, tout est imaginable si les techniques de construction sont les bonnes. Car la toiture-terrasse doit tout de même conserver sa fonction première : à savoir la couverture du bâtiment. De nombreux acteurs sont présents sur le marché avec chacun sa spécialité.

Des solutions multiples qui s’adaptent à la demande

Dans la composition, la toiture-terrasse comprend un support porteur en béton, bois ou bac acier, un pare vapeur et un isolant, puis une solution d’étanchéité (qui peut être accompagnée d’une protection supplémentaire). Au niveau de l’isolation, le choix du matériau va dépendre de l’utilisation. Le verre cellulaire se défend bien dans les espaces résistants à la compression.

De son côté, le PSE ou encore le polyuréthane se développe dans les terrasses accessibles. Mais le biosourcé se fait aussi une place, avec l’arrivé de systèmes complets bénéficiant de qualités environnementales. Il en va de même pour les solutions d’étanchéité. Si le bitume domine encore le marché, les membranes synthétiques et issus de matériaux biosourcés prennent de plus en plus de place. Les matériaux sont multiples et complets pour accompagner les tendances.

Aller plus loin :

Rencontre – Flatline : La technique et l’environnement dans l’ADN
En février dernier, Onduline lançait Flatline. L’entreprise est spécialisée dans la distribution de solutions complètes pour la toiture plate.

Interview – Sika : Et la toiture-terrasse devient fonctionnelle
Au sein de ses activités, Sika France propose plusieurs solutions pour l’étanchéité et l’isolation de la toiture-terrasse.

Focus – Soprema : Une stratégie en quatre axes
Dans le domaine de la toiture-terrasse, Soprema dispose d’un large panel de solutions. Pour répondre aux exigences du marché et des enjeux actuels, l’industriel travaille sur quatre grands axes de développement.

Interview – Terreal : Des accessoires pour accompagner l’essor de la toiture-terrasse
Spécialisé dans la terre cuite, Terreal propose aussi plusieurs accessoires dédiés à la toiture-terrasse. Une façon d’optimiser l’étanchéité.

Réalisation – Foamglas : Entre réalisations et utilisation
En France, Foamglas réalise près de 80 % de son chiffre d’affaires dans le domaine de la toiture. Avec des chantiers et des utilisations multiples.

Savoir – Terideal : Réaliser une toiture végétalisée
Luc Proton, responsable développement arc alpin chez Terideal, explique les points de vigilance pour la réalisation des toitures végétalisées.