Auguste Perret : Bâtisseur d’un nouvel ordre

Rédaction
26/05/2008

Associé à ses deux frères cadets, Gustave et Claude, au sein d'une agence d'architecture et d'une entreprise de bâtiment, Auguste Perret (1874 – 1954) a joué un rôle de premier plan dans la définition d'une esthétique du béton armé. Il a inventé un ordre architectural complet fondé sur les performances techniques du nouveau matériau.

Né à Bruxelles en 1874, où son père, communard, avait fui la répression versaillaise, Auguste Perret a passé son enfance dans l’atmosphère des chantiers. A quinze ans, il découvre les écrits de Viollet-le-Duc et se passionne pour la construction. Élève de Julien Guadet à l’École des Beaux-Arts de Paris, il fait une scolarité très brillante, mais quitte l’école sans diplôme pour se consacrer à l’entreprise familiale. C’est en 1899, au Casino de Saint-Malo (détruit), qu’il emploie pour la première fois le béton armé pour un plancher de 15 m de portée. L’immeuble de la rue Franklin, qu’il réalise à Paris en 1903, constitue une expérience pionnière. Son ossature filiforme, couverte de grès cérame en façade, abrite des appartements élégants et lumineux. C’est au rez-de-chaussée de cet immeuble que les frères Perret installent leur agence-entreprise. Le Corbusier y effectue, en 1908-1909, un stage de quatorze mois au cours duquel, fasciné par la hardiesse des solutions développées par ses maîtres, il devient un véritable adepte du béton armé. En 1913, le théâtre des

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article