Le projet “Sereine” en quête de maisons rénovées

Sivagami Casimir
15/09/2021

Le projet “Sereine” a permis de mettre en place une méthode de mesure de performances dédiée à la rénovation énergétique. Afin d’optimiser le process, les équipes sont à la cherche de maisons rénovées pour faire des essais in situ.

Un exemple d'expérimentation in situ suite à une rénovation énergétique effectué à Passy, en Haute-Savoie. [©Sereine]
Un exemple d’expérimentation in situ effectué à Passy, en Haute-Savoie. [©Sereine]

Au sein du programme Profeel, le projet “Sereine”* a permis de mettre en place une nouvelle méthode de mesure de performances dédiée à la rénovation énergétique. Afin de finaliser le projet, qui va se clôturer dans quelques mois, les équipes de “Sereine” sont à la recherche de maisons rénovées pour réaliser des essais terrain. En effet, afin de consolider le protocole et de faciliter le déploiement de cette méthode, le projet devait compter 40 à 50 tests in situ au sein de maisons individuelles.

Lire aussi :
– Sereine : Mesurer la performance thermique en moins de 24 h
– Confort d’été : Comment évaluer son logement ?

Pour le moment, seule une trentaine a été réalisée ou programmée. Ainsi, l’appel à participation est ouvert à tous les maîtres d’ouvrage ou propriétaires, dont la maison a bénéficié de travaux de rénovation il y a moins de quatre ans. Une fois que la maison a été sélectionnée et que son installation électrique a été vérifiée, la mesure nécessite quatre jours durant lesquels, elle doit être inoccupée. Cette dernière démarre à l’issue d’un état des lieux.

Optimiser la méthode de mesure de performances

« “Sereine” est aujourd’hui la seule méthode opérationnelle capable de mesurer de façon fiable la performance thermique réelle d’un bâtiment dans des délais acceptables, explique Alexandre Defrance, chargé d’expertise spécialisé énergie chez Maisons et Cités. En tant que bailleur social, à la tête d’un parc de 65 000 logements, dont 98 % de logements individuels datant des années 1920, cette méthode nous intéresse, car nous rénovons beaucoup. La mesure se fait avant que les occupants n’intègrent les lieux. Nous n’avons strictement rien à faire et pour l’instant ,c’est gratuit. Il y a même un petit dédommagement de 100 € pour la consommation électrique. C’est pourquoi nous avons proposé à l’équipe “Sereine ”plusieurs maisons rénovées. Ces mesures nous permettent d’objectiver l’apport des travaux, en toute confiance. Mais elles nous permettent surtout de décorréler la performance énergétique de l’usage de nos locataires. En cas de dérive des consommations, cela nous donne une base objective pour les sensibiliser aux éco-gestes. »

Lire aussi :
28 fiches pour contrôler ses travaux de rénovation énergétique
– Profeel publie ses deux premières fiches sur l’ITE

Pour les équipes de “Sereine”, l’ensemble de ces derniers essais terrain sera l’occasion de perfectionner la méthode scientifique et de définir le meilleur rapport entre la durée de la mesure et le niveau d’incertitude associé. Mais aussi, d’optimiser le matériel nécessaire et son prix. De plus, cet appel à participer permet de former un réseau d’opérateurs qui seront les futurs ambassadeurs de la méthode. Le tout en sensibilisant, dès à présent, les maîtres d’ouvrage et les propriétaires.

Pour candidater, une adresse mail a été créée pour réceptionner les candidatures : sereine@qualiteconstruction.com

*Pour rappel, “Sereine” est né de la collaboration de huit partenaires. Le projet est piloté par l’AQC et coordonné par le CSTB.