Etre éco-responsable, c’est « chercher à intégrer des mesures de protection de l'environnement dans ses activités, ses principes ». Comment s’isoler tout en respectant cette ambition ?

Dossier : Isoler sa maison de façon éco-responsable. [©Vincent Delsinne]
[©Vincent Delsinne]

Cela fait plus d’un an que le monde s’adapte au rythme de la pandémie. Les restrictions sociales et de mobilité ont incontestablement changé nos façons de vivre. La notion de “monde d’après” a peu à peu pris place dans le vocabulaire populaire. Et avec elle, des interrogations sur notre façon de travailler, d’interagir et de consommer se sont immiscées par la force des choses dans notre quotidien. Outre les problématiques socio-économiques que la crise engendre, la question de la transition environnementale s’est aussi hissée dans les discussions. Car Covid ou pas Covid, le réchauffement climatique reste toujours un mal latent.

Tout le monde parle de cette fameuse transition. Dans nos articles, nous avons eu de multiples occasions de placer le sujet au cœur des enjeux de ces prochaines décennies. Mais dans les faits, a-t-on pris définitivement le grand virage ? Si le Plan de Relance pour la rénovation et la RE 2020 pour la construction neuve animent les débats sur les passoires énergétiques et la notion de neutralité carbone, le chemin vers l’édification d’un parc de bâtiments performants sur le territoire est encore long.

Une éco-responsabilité de plus en plus assumée

Selon la dernière enquête de l’Insee, la France compte près de 33,5 M de logements. D’août 2019 à juillet 2020, 394 100 logements ont été autorisés à la construction. Sans compter les parcs public et tertiaire… Le bâtiment est ainsi responsable de 25 % des émissions de gaz à effet de serre et représente 45 % de la consommation énergétique nationale. Si l’on pointe souvent du doigt les pratiques des industriels. Et ce, dans tous les secteurs, qu’en est-il de la responsabilité des maîtres d’ouvrage et autres décideurs ? Si les produits biosourcés ou à faibles impacts carbone, ainsi que les filières qui les entourent, se développent de façon exponentielle, qu’en est-il de la demande ?

Retrouvez l’ensemble du dossier par –> ici

Les solutions et systèmes constructifs sont là et de plus en plus d’acteurs se sont déjà ancrés dans une philosophie éco-responsable. Pour preuve, selon l’association “La Maison Passive”, la France compte déjà 3 000 maisons passives et les différents labels (Effinergie, BBC…) sont en constante augmentation.
Le Larousse explique qu’être éco-responsable, c’est « chercher à intégrer des mesures de protection de l’environnement dans ses activités, ses principes ».

Choisir son isolation en fonction de la performance visée

Pour les professionnels de la construction engagés dans cette démarche, cela se traduit par des objectifs bien précis à atteindre : réduire la consommation énergétique du bâtiment et la facture carbone, recourir à des matériaux locaux et/ou naturels et recyclés, ou encore s’adapter à l’environnement de la construction. Toutes les étapes de la conception peuvent être vues sous ce prisme, que ce soit en construction neuve ou en rénovation. C’est le cas de l’isolation.

Si le biosourcé est plébiscité par les différentes personnalités croisées dans ce dossier, il n’est pas une règle. L’idée du « bon matériau au bon endroit » semble primer. « Nos voisins belges sont très friands d’un passif tout béton, isolé en polyuréthane avec des châssis PVC et cela fonctionne très bien », donne comme exemple Fabienne Vanderbecq architecte et membre du Collectif des acteurs du passif dans les Hauts-de-France. Tout se joue donc dans l’ambition souhaitée. Ambition qui est désormais entre les mains du gouvernement avec la future réglementation et les objectifs donnés pour la rénovation énergétique.

Aller plus loin :

Interview. Collectif des acteurs du passif : « Il est nécessaire que la filière réduise son empreinte énergétique dès maintenant »
Interview croisée sur la construction passive et l’isolation, avec l’architecte Fabienne Vanderbecq et l’ingénieur en bureau d’études Clément Castel. Tous deux membres du Collectif des acteurs du passif dans les Hauts-de-France.

Interview. Femat : Tourné vers l’éco-construction
Le groupe Femat est spécialisé dans l’éco-construction. Depuis 10 ans, le distributeur accompagne la montée en puissance du bâtiment performant autour de 3 gammes de produits : l’isolation, l’étanchéité et la ventilation.

Rencontre. CD2E : Au service de la transition environnementale
Cette année, le CD2E fête ses 20 ans. Ce centre de développement des éco-entreprises agit dans les Hauts-de-France comme accélérateur de transition écologique.

Actualité. Le passif fait son congrès… 100 % virtuel
La pandémie aura bien chamboulé le secteur de l’évènementiel. Les salons et autres grand-messes professionnelles ont dû se réinventer et c’est le cas du 13e congrès Passi’bat.

Réalisation. Une rénovation globale très performante
A Mons en Belgique, Homeco s’est occupée de la rénovation performante d’une maison individuelle. Ici, les travaux d’isolation et la mise en place de système de vitrage ou de ventilation ont permis de réduire considérablement la consommation énergétique du bâtiment.

Savoir. Devenir… Constructeur de maisons à ossature bois
Matériaux biosourcés, isolation responsable, conception raisonnée… Les constructeurs de maisons à ossature bois sont des passionnés.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article