Mercedes-Benz : Le nouveau forçat du chantier

Rédaction
20/02/2013

Désormais, tous les camions et tracteurs Mercedes-Benz en exploitation “on road” et “off road” du secteur de la construction roulent sous l’appellation Arocs. Bennes, toupies, en version tracteur ou porteur, toutes roues motrices ou non, la gamme est proposée avec deux, trois ou quatre essieux.

 

©Mercedes-Benz

©Mercedes-Benz

Désormais, tous les camions et tracteurs Mercedes-Benz en exploitation “on road” et “off road” du secteur de la construction roulent sous l’appellation Arocs. Bennes, toupies, en version tracteur ou porteur, toutes roues motrices ou non, la gamme est proposée avec deux, trois ou quatre essieux. Et deux versions de base peuvent être distinguées : Arocs Loader, pour une charge utile maximale, et Arocs Grounder, pour terrains extrêmes.

Les moteurs BlueTec 6, de type 6 cylindres en ligne avec turbocompresseur, proposent 16 niveaux de puissance, de 175 kW (238 ch) à 460 kW (625 ch). Quatre cylindrées seront aussi disponibles : 7,7 l, 10,7 l ou 12,8 l et, pour la première fois, 15,6 l avec l’inédit OM 473. Les valeurs de couples s’échelonnant entre 1 000 et 3 000 Nm. Tous les moteurs répondent à la future norme anti-pollution Euro VI, obligatoire dès le 1er janvier 2014.

La nouvelle chaîne cinématique de l’Arocs n’est pas en reste. Tous les véhicules reçoivent en série la boîte automatisée Mercedes PowerShift 3, avec des programmes permettant de satisfaire toutes les utilisations.

Le look spécifique à la famille des véhicules de chantiers est marqué par une calandre en forme de dents d’excavatrice : cette robuste “dentition” est synonyme d’endurance et d’attaque. Des angles en acier aux pare-chocs, une protection robuste du radiateur et un “accès articulé” optiquement intégré harmonisent la forme et la fonction.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article