Label EcoQuartier pour Chalucet, à Toulon

Muriel Carbonnet
22/02/2021

Lors d’une visio-conférence, la ministre déléguée Emmanuelle Wargon a décerné le label EcoQuartier au quartier Chalucet de Toulon, réalisé par l’agence Corinne Vezzoni et Associés.

Le label Eco quartier a été décerné au quartier Chalucet à Toulon. [©Lisa Ricciotti - Corinne Vezzoni et Associés]
Le label EcoQuartier a été décerné au quartier Chalucet, à Toulon. [©Lisa Ricciotti – Corinne Vezzoni et Associés]

Ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement, Emmanuelle Wargon a décerné le label EcoQuartier étape 3 au quartier Chalucet Toulon. L’agence Corinne Vezzoni et Associés a réalisé ce projet. Ce label vient récompenser l’exemplarité environnementale du site livré en janvier 2020.

 « Il faut donner à voir ce qui marche », a déclaré la ministre. Et de saluer, « la qualité de la réalisation et la richesse de l’offre proposée aux habitants. Le cadre de vie agréable, la mixité des fonctions, les espaces naturels de qualité. Mais aussi, la biodiversité préservée, la présence de l’eau et la limitation de l’usage de la voiture ».

Un éco-quartier au cadre de vie ouvert

Pour mémoire, Chalucet, baptisé “éco-quartier de la créativité et de la connaissance” est situé en plein cœur de ville. A deux pas du pôle d’échanges multimodal de la gare et de la place de la Liberté. Il offre un cadre de vie ouvert, alliant équipements publics et espaces naturels. Sa conception procède d’une reconversion urbaine fondée sur la valorisation du patrimoine.

« Comment faire avec le génie du lieu ? A mon sens, l’urbanisme et l’architecture doivent avant tout tirer parti de tous les éléments du contexte. Comment répondre au réchauffement climatique en ouvrant les iîots, en ventilant, en s’exposant correctement. Des questions essentielles que nous avons eu tendance à oublier ces 5 dernières années », précise Corinne Vezzoni, architecte-fondatrice de l’agence éponyme.

Slider image

Le jardin Alexandre 1er situé dans le quartier Chalucet à Toulon [©Lisa Ricciotti – Corinne Vezzoni et Associés]

Slider image

La médiathèque située dans le quartier Chalucet à Toulon [©Lisa Ricciotti – Corinne Vezzoni et Associés]

Slider image

Le bâtiment des Beaux Arts situé dans le quartier Chalucet à Toulon [©Lisa Ricciotti – Corinne Vezzoni et Associés]

Les points forts du quartier Chalucet

  • Utilisation de béton bas carbone et de systèmes d’isolation. Pour le bâtiment des Beaux-arts, il s'agit d'un béton écologique blanc Ecocem brut, fabriqué à partir de ciment blanc et de granulats locaux. L’agence a conçu l’enveloppe de ce bâtiment comme une double peau béton, à partir d’un procédé innovant, qui consiste à couler simultanément le voile intérieur (porteur) et le voile extérieur (parement) du bâtiment. En ayant préalablement inséré un isolant en polystyrène expansé au centre. Les 2 parois sont liées entre elles par des ferraillages, dont les assemblages préalablement calculés, permettent aux bétons intérieurs et extérieurs de réagir uniformément. La partie oblique de la façade a nécessité un coulage spécifique, en deux temps, en raison de la complexité et de la hauteur de l’inclinaison : d’abord, le voile extérieur et la pose de l’isolant, puis le coulage intérieur. On retrouve le béton bas carbone dans les bâtiments de la Voile Blanche (logement) et le bâtiment de bureaux du Conseil général, provenant de chez Bonifay. Procédé GBE (intégrant l'isolant) pour les bâtiments de la Médiathèque Chalucet et les Beaux-arts, de chez Cemex. Le béton blanc livré sur chantier a été fabriqué à partir de ciment blanc et de granulats locaux, provenant de la carrière voisine du Revest-les-Eaux.
  • Valorisation du patrimoine historique existant : jardin, chapelle, pavillon d’entrée, patrimoine végétal.
  • 120 nichoirs à martinets implantés sur le quartier, un nichoir à faucon et des prairies à insectes.
  • 5 000 essences plantées dans les jardins. Des espèces adaptées au climat et non allergènes : palmier, micocoulier, chêne, lentisque, figuier, nerprun, ciste, myrte, romarin, herbe à curry. Et comestibles avec la création d’une orangeraie.
  • 100 % des graves recyclées et 100 % des déblais réutilisés sur site ou chantier à proximité.
  • Terre végétale récupérée et réutilisée.
  • Enrobé blanc pour la voirie.
  • Particularités climatiques et topographiques prises en compte : 50 % des bâtiments orientés Nord-Sud, dont les logements. Ceci, pour minimiser les besoins énergétiques en chauffage l’hiver. Création d’îlots de fraîcheur, réalisation de bassins et d’éléments d’eaux...
  • Eloignement des logements du boulevard Toesca, pour limiter les nuisances sonores dues à cette voie.
  • Solutions bi-énergies, telles que le gaz / électricité, proposées à chaque fois que cela a été possible.
Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article