James Hardie France : Un objectif ambitieux

Sivagami Casimir
25/02/2020

En 2018, James Hardie et Fermacell fusionnaient donnant naissance à James Hardie France. La nouvelle entité se donne aujourd’hui pour objectif : 1 Md€ de CA en Europe et 150 M€ de CA en France, d’ici 2029.

James Hardie France s’appuie sur plusieurs leviers de croissance pour atteindre ses objectifs. [©James Hardie France]
James Hardie France s’appuie sur plusieurs leviers de croissance pour atteindre ses objectifs. [©James Hardie France]

C’est en avril 2018 que le groupe australien James Hardie s’associait officiellement avec la marque Fermacell [Lire notre article à ce sujet]. Si l’entité James Hardie France est née, les produits de chaque marque conservent leur nom. « James Hardie n’arrivait par à “percer” en France, explique Aurélien Bourrier, président de James Hardie France. Cette opération est un positionnement commercial. Une façon pour le groupe, qui est leader en Australie et aux Etats-Unis d’avoir son miroir en Europe. Il n’y a pas de cannibalisation, mais une complémentarité des marques. James Hardie est plutôt sur l’extérieur du bâtiment, alors que Fermacell est positionnée sur l’intérieur. »

En effet, avant cette fusion, James Hardie réalisait un chiffre d’affaires de 7 M€ et disposait de 7 salariés avec une petite gamme de solutions. Tandis que Fermacell tournait plutôt autour de 24 M€ de CA et comptait 30 collaborateurs. De plus, sa gamme était plus développée et mieux implantée sur le territoire. Aujourd’hui, toutes les forces vives travaillent sur les 2 marques avec pour objectif : 1 Md€ de CA en Europe et 150 M€ de CA en France, d’ici 2029. Pour le moment, la marque James Hardie représente 15 % du CA européen (22,5 % en France). « Nous comptons sur une progression de 28 %/an sur cette dernière et 7 %/an sur Fermacell pour atteindre une répartition de 50 – 50 au niveau du CA. » James Hardie France s’appuie sur plusieurs leviers de croissance. « Ces objectifs passent en partie par notre force organisationnelle. Désormais, 15 personnes se consacreront aux négoces et GSB, et 12 à la prescription. »

Cette équipe se complète par 5 assistants de vente, 3 au service technique, 2 responsables marketing et 1 président général. « James Hardie a 4 x plus de présence commerciale sur le territoire. Et la marque dispose pour la 1e fois de 2 sites de stockage à Carquefou et Ambérieu, appartenant à Fermacell. » Ces évolutions constituent le 2e pilier du plan de croissance de James Hardie France : la force opérationnelle. L’industriel compte aussi s’appuyer sur son offre de produits. « Nous nous mettons en position de “challenger”, pour prendre des parts de marché. L’idée est de dire : nous vous proposons mieux au même prix. » James Hardie France mise aussi sur l’innovation et vise les marchés de la maison individuelle et particulièrement celui de l’ossature bois. L’industriel propose d’ailleurs 2 nouveaux produits. Une nouvelle plaque de sol Fermacell en fibre-gypse de cellulose et isolant fibre de bois, ainsi qu’un bardage à emboîtement sans clips Hardieplank VL.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article