Eqiom déménage à La Défense

Muriel Carbonnet
10/09/2020

Après neuf années passées à Levallois-Perret, Eqiom vient de prendre possession de son nouveau siège social. Celui-ci se situe à Courbevoie, juste derrière la Grande Arche de La Défense.

Eqiom vient de s’installer à Courbevoie, juste derrière la Grande Arche de La Défense. [©ACPresse]
Eqiom vient de s’installer à Courbevoie, juste derrière la Grande Arche de La Défense. [©ACPresse]

Eqiom a profité de l’été pour préparer le déménagement de son siège social. Fini Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, et ses neuf années de bons et loyaux services… Le groupe cimentier vient de franchir la Seine pour s’installer à Courbevoie, juste derrière la Grande Arche, au sein du quartier de La Défense. 

Le déménagement est effectif depuis le début du mois de septembre. Une nouvelle page de l’histoire du groupe va s’écrire. Hasard du calendrier, presque au même moment, CRH, maison-mère d’Eqiom, annonce la cession de sa filiale réunionnaise Teralta au groupe familial niçois Audemard. Jusqu’à présent, Teralta était rattaché à Eqiom. Une autre page qui se tourne aussi ! 

Le changement d’adresse concerne toutes les divisions d’Eqiom : Ciment, Béton et Granulat. Et les services supports qui les accompagnent.

De nouvelles pratiques organisationnelles

La réflexion autour du déménagement s’est engagée il y a quelques mois. Elle s’est construite autour de nouveaux modes de travail. L’idée était de privilégier le digital au quotidien, l’agilité du travail en groupe. Mais aussi les bonnes pratiques de vie : “clean desk”, optimisation papier, espace de convivialité… 

Le principe du “clean desk” est de ne pas attribuer un bureau personnel aux individus. Eqiom n’a pas suivi cette voie. « Les postes de travail sont attribués, confirme Sébastien Yafil, directeur de la transformation digitale et des solutions constructives chez Eqiom. En revanche, nous demandons que les bureaux soient rangés avant de partir, pour laisser un poste de travail propre. » Ordinateurs et autres documents, confidentiels pour certaines, sont donc déposés dans des casiers attribués eux-aussi.  

Dans le souci d’encourager des approches collectives, chaque service dispose désormais d’un espace ouvert rassemblant ses collaborateurs. Des salles de réunion viennent rythmer ces ensembles. Leur taille oscille entre le format “cabine” et la pièce de douze personnes. 

Le déménagement s’est déroulé sur 3 j seulement. Sans surprise majeure ! Aujourd’hui, les collaborateurs commencent à (re)trouver leurs marques dans la nouvelle organisation…

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article