Egis fait progresser son chiffre d’affaires de 7,6 %

Rédaction
27/03/2019

Egis annonce un chiffre d’affaires de 1,13 Md€ pour l’année 2018, en croissance de 7,6 %. Et le groupe d’ingénierie et de conseil vise déjà une progression pour l’année 2019.

Egis a réalisé un chiffre d’affaires de 1,13 M€ en 2018. [©Egis]
Egis a réalisé un chiffre d’affaires de 1,13 M€ en 2018. [©Egis]

Egis annonce une année de croissance rentable. « En 2018, nous avons généré un chiffre d’affaires de 1,13 Md€, en progression de 7,6 % comparé à l’année 2017, résume Nicolas Jachiet, Pdg d’EgisCette progression est en grande partie portée par nos activités d’exploitation routière et d’ingénierie du bâtiment. » Plus dans le détail, le chiffre d’affaires de l’ingénierie atteint, à lui seul, 807 M€ et reste stable par rapport à 2017. Quant au carnet de commandes, il représente près de 20 mois de chiffre d’affaires, en progression, lui aussi… In fine, le résultat net du groupe est presque doublé en comparaison à 2017. Il est de 28,9 M€ contre 15,2 M€ un an plus tôt. 

En ce qui concerne l’année 2018, Nicolas Jachiet a indiqué que « Egis a acquis le bureau d’études techniques Plantier, basé à Annecy. Mais aussi le cabinet d’économistes montpelliérain Michel Frustié et la société de géomatique Exyzt, localisée à Castres ». Mais la grande actualité du groupe a été l’intégration d’Ocasca. Ceci à la toute fin de l’année 2017. « Il s’agit d’une société mexicaine spécialisée dans l’exploitation d’infrastructures routières équipées de péages. Ceci nous a permis de remporter un important contrat d’exploitation routière au Mexique. »

Egis en perspective

En 2019, Egis vise en premier lieu une croissance de son chiffre d’affaires, dans l’ingénierie. A ce niveau, il table sur une reprise de l’activité au Moyen-Orient et affiche des ambitions fortes en Asie. Le transport urbain, périurbain et interurbain, tout comme l’aménagement durable des villes restent aussi d’importants axes de croissance. « L’autre enjeu est la lutte contre le réchauffement climatique,reprend Nicolas Jachiet. Là, nous proposons déjà des solutions ancrées dans le réel. » Enfin, la priorité de développement absolue pour le groupe est le numérique. A horizon 2020, le BIM devrait concerner près de 90 % de l’activité de design, tous secteurs confondus.

Fort de 14 850 personnes, dont 8 750 ingénieurs, Egis intervient dans les domaines de la route, de l’aéroportuaire, du rail. Mais aussi du bâtiment, de la ville, de la mobilité, de l’eau & du portuaire, de l’énergie & de l’environnement et des grands ouvrages. Ses actions couvrent l’ingénierie et le conseil. Egis est présent sur les cinq continents : 37 % du chiffre d’affaires réalisé en France, 22 % en Europe, 13 % au Moyen-Orient, 9 % en Afrique et en Amériques, 8 % en Asie et 2 % en Australie – Océanie. En termes d’activités, le rail (30 %) et le bâtiment (25 %) constituent les pôles phares du groupe. Viennent ensuite la route (18 %), l’eau et les ports (7 %), l’énergie et l’environnement (7 %), l’aéroportuaire (6 %), les villes (4 %) et les mobilités (3 %). 

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article