Vinci : Un démarrage presque parfait

Rédaction
22/08/2013

C’est l’heure du bilan pour Vinci ! Le chiffre d’affaires du groupe est en progression pour ce premier semestre 2013. Il enregistre une augmentation de 4,3 % et s’élève à 18,7 Md€. Cependant, le groupe connaît une baisse de son résultat opérationnel sur activité.

C’est l’heure du bilan pour Vinci ! Le chiffre d’affaires du groupe est en progression pour ce premier semestre 2013. Il enregistre une augmentation de 4,3 % et s’élève à 18,7 Md€. Cependant, le groupe connaît une baisse de son résultat opérationnel sur activité. Il chute de 3,8 % et passe à 1,5 Md€. Le résultat net du groupe recule quant à lui de 4,7 % à 748 M€. Des difficultés que Vinci explique par des conditions climatiques nuisibles aux chantiers et une augmentation des charges d’amortissements des investissements de Vinci Autoroutes.
Du côté de Vinci Construction : le chiffre d’affaires augmente de 4 % par rapport à l’année 2012. Il s’élève à 16,13 Md€, dont 9,37 Md€ en France. Le résultat opérationnel sur activité est de 459 M€, soit une progression de 2,8 %. De plus, Vinci Construction a pu bénéficier en France du chantier LGV SEA (à découvrir dans Béton[s] Le Magazine n° 48). Il participe à 10 % à la progression du chiffre d’affaires en France. Une augmentation de 10,4 %, soit 4,4 Md€. Au niveau international, le chiffre d’affaires est de 3,7 Md€, soit une hausse de 11,8 % Le groupe se félicite de ses bonnes performances au Royaume-Uni et au Benelux. En somme, le chiffre d’affaires global de Vinci Construction au premier semestre est de 8,1 Md€, une augmentation de 11 %. En ce qui concerne, Eurovia, la croissance n’a pas été au rendez-vous. Son chiffre d’’affaires connaît une baisse de 6 % et atteint 3,6 Md€. En France, il chute de 2,2 % à 2,3 Md€. Une situation mitigée qui s’explique par les mauvaises conditions climatiques connues en début d’année. Au niveau international, le chiffre d’affaires s’effondre de 12,1 % à 1,29 Md€.
Le groupe Vinci prévoit une progression de son chiffre d’affaires et un léger recul de ses résultats nets et opérationnels. En outre, le groupe est fier de sa bonne visibilité pour 2014. Par ailleurs, la prise de commandes au 1er semestre a été fructueuse et totalise 16,9 Md€.