Valobat se renforce dans le secteur des déchets inertes

Tom Comminge
03/02/2022
Modifié le 10/02/2022 à 14:19

Valobat poursuit son renforcement dans le secteur des déchets inertes et accueille un nouveau partenaire : Cigo. Ce syndicat intègrera le capital de la société le 23 février prochain.

Valobat accueille un nouveau partenaire, le syndicat des Carrières indépendantes du Grand Ouest (Cigo). Carrières de Charier CM, situé à Herbignac. [©Charier CM]
Valobat accueille un nouveau partenaire, le syndicat des Carrières indépendantes du Grand Ouest (Cigo). Carrières de Charier CM, situé à Herbignac. [©Charier CM]

L’éco-organisme Valobat poursuit son renforcement et accueille un nouveau partenaire, le syndicat des Carrières indépendantes du Grand Ouest (Cigo). Ce dernier représente près d’une cinquantaine d’adhérents, soit un tiers de la production de granulats du Grand Ouest. Ainsi, il intègrera le capital de Valobat, le 23 février prochain et rejoindra le Comité de secteur “inertes”. En effet, les matériaux inertes, soumis à la Responsabilité élargie des producteurs (Rep), représentent aujourd’hui le plus important flux de déchets : environ 33,5 Mt/an. Pour l’éco-organisme, ce rapprochement permettra de mieux soutenir cette filière mature. Mais aussi, d’apporter des solutions innovantes pour monter en compétence, en termes de valorisation.

Lire aussi : Valobat : Pour faire progresser le recyclage des déchets du bâtiment

Et pour développer de nouvelles opportunités de réemploi. « Nous avons fait le choix d’intégrer Valobat pour sa volonté et sa force à réunir et à traiter toutes les catégories de matériaux, dont les inertes », déclare Dominique Barbier, déléguée générale de Cigo.

Un secteur d’activité élargi

Créé il y a 20 ans, Cigo se développe dans plusieurs autres régions. « Notre syndicat a un rôle essentiel à jouer pour faciliter la mise en application de la Rep aux professionnels de notre filière déjà tournés vers le traitement et le recyclage des granulats », conclut Dominique Barbier. Le syndicat accompagne ainsi les entreprises de l’industrie extractive pour gérer au mieux l’exploitation des ressources naturelles et leur recyclage.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article