Valobat : Pour faire progresser le recyclage des déchets du bâtiment

Muriel Carbonnet
05/07/2021

Quelque 26 entreprises de fabrication de matériaux de construction ont annoncé la naissance d'un éco-organisme, baptisé Valobat.

Les représentants des 26 entreprises signataires de l’éco-organisme Valobat, pour le recyclage des déchets du bâtiment. [©Valobat]
Les représentants des 26 entreprises signataires de l’éco-organisme Valobat, pour le recyclage des déchets du bâtiment. [©Valobat]

Une loi de 2020 rendra obligatoire la mise en place d’une filière de recyclage pour les produits et matériaux de construction du bâtiment à partir du 1er janvier 2022. Mais, 26 entreprises du secteur ont, d’ores et déjà, annoncé la naissance d’un éco-organisme, baptisé Valobat. Ce dernier sera chargé de développer le recyclage des déchets du bâtiment pour lutter, entre autres contre les décharges sauvages. Cet éco-organisme offrira aux entreprises une solution multi-matériaux de reprise des déchets collectés séparément dans les points de collecte de proximité. Et développera les filières de recyclage.

Toutes les parties prenantes sont concernées. A savoir, maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, entreprises de travaux, déconstructeurs. Mais aussi, collectivités territoriales, bricoleurs, gestionnaires de déchets et industriels.

Retrouvez l’ensemble du dossier par –> ici

Le dispositif visera à responsabiliser les producteurs et distributeurs sur le marché de produits ou matériaux de construction. Ceci, sur la gestion de déchets du secteur du bâtiment, en versant une éco-contribution. 

Une démarche collective volontariste

Valobat a pour ambition d’accélérer l’économie circulaire dans le secteur du bâtiment. En demandant l’agrément pour la prévention et la gestion des déchets du bâtiment. Son objectif final : sortir du schéma “extraire, fabriquer, consommer et jeter”. Et ainsi éviter les situations de dépôts sauvages, dont les coûts d’évacuation et de traitement pèsent lourd sur le budget des collectivités territoriales.

Parmi les 26 partenaires ayant fondé Valobat, on trouve Aliaxis, Briand, Elydan, Etex, Etex France Exteriors, Fayat, Forbo, Gerflor. Ou encore, Hansgrohe, Isover, Knauf, Knauf Insulation, Legrand, Monier (groupe BMI), Nexans, Placoplatre, PrysmianGroup. Mais aussi, Rexel, Rockwool, Schneider Electric, Saint-Gobain Distribution Bâtiment France. Enfin, le SNFA, L’Enveloppe Métallique du Bâtiment, Soprema, Tarkett et l’UFME. Du plâtre aux isolants, en passant par les canalisations en PVC, le bois ou encore le métal, Valobat ambitionne de couvrir un périmètre multi-matériaux.

Le maillage territorial des points de collecte 

Mais se rendre dans un point de collecte de proximité, sur son territoire, reste encore complexe pour les artisans. A qui dois-je apporter mes déchets ? Où se trouve le point de collecte le plus proche de mon chantier ? Dois-je contribuer financièrement ?… Autant de points sur lesquels ils s’interrogent. L’enjeu réside dans le maillage territorial des points de collecte. Valobat va proposer un service de points de collecte aux détenteurs de déchets et aux déchèteries gérées par les collectivités qui le souhaitent. Il organisera ainsi, dès son agrément, une concertation à l’échelle de chaque territoire, avec les acteurs concernés, collectivités, artisans et professionnels de la gestion des déchets, pour déterminer les solutions les mieux adaptées localement. Cet éco-organisme reposera sur un modèle de gouvernance ouverte à la diversité des acteurs de la filière. Il disposera d’un Comité des parties prenantes et de neuf Comités de secteurs (par produits à base de laines minérales, à base de bois…), afin que l’éco-organisme prenne en charge la complexité de la filière.