Ursa change de propriétaire

Sivagami Casimir
13/01/2022
Modifié le 01/06/2022 à 16:19

Dans le giron du groupe Xella depuis 2017, Ursa change de propriétaire et va passer entre les mains d’Etex.

Ursa finit les travaux engagés au printemps dernier dans son usine de Desselgem, en Belgique. [©Ursa]
Etex a annoncé le rachat d’Ursa. [©Ursa]

Dans le giron du groupe Xella depuis 2017, Ursa est passé entre les mains d’Etex, ce 1er juin 2022. Avec cette transaction, le groupe belge compte bien renforcer sa position d’apporteur de solutions responsables. Etex compte désormais plus de 13 500 collaborateurs et 140 sites dans 45 pays à travers le monde. Par ailleurs, l’industriel a enregistré un chiffre d’affaires de 3 Md€, tandis qu’Ursa a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 500 M€. « L’acquisition d’Ursa confirme la réorientation de notre portefeuille d’activités initiée il y a quelques années, explique Bernard Delvaux, Pdg d’Etex. Et ce, pour devenir un leader mondial de la construction légère et modulaire. Elle est parfaitement en ligne avec notre vision stratégique. Etant donné qu’elle associe une nouvelle plate-forme de croissance à une priorité claire donnée à la durabilité. »

Lire aussi :
Ursa, fabricant d’isolants et accompagnateur business

En effet, depuis une dizaine d’années, Etex se réoriente, notamment avec le rachat de plusieurs acteurs du plâtre, dont Siniat ou la cession de ses activités céramique. Ou encore la sortie définitive de la fabrication de tuiles en terre cuite et béton. Et enfin, avec des investissements dans la construction hors site avec quatre sociétés acquises en 2021. Avec le rachat d’Ursa, le groupe compte bien répondre aux différents défis liés au bâtiment. A la rénovation énergétique, entre autres.

Une orientation construction légère et modulaire

Selon Etex, 75 % des bâtiments en Europe ne sont pas efficaces. « La marque Ursa propose une large gamme d’applications d’isolation pour les enveloppes de bâtiments ainsi que pour les cloisons intérieures et les plafonds, détaille Jochen Friedrichs, président d’Ursa et nouveau directeur de la division isolation d’Etex. Nous partageons de nombreuses valeurs d’Etex, notamment la durabilité, l’efficacité du modèle économique ainsi qu’une direction et des équipes fortes et engagées. » Présent à l’international, le groupe occupe les mêmes territoires qu’Ursa qui devrait être intégré comme une division distincte.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article