Tempête solaire chez Ciments Calcia

Rédaction
29/01/2016

L’artiste Laurent Grasso a créé SolarWind, une œuvre à la fois scientifique et poétique qui prend place sur les deux silos de plus de 40 m de haut du centre de distribution Ciments Calcia.

Au Canada, en 1989, une tempête solaire a provoqué un black-out dans 6 millions de foyers… L’artiste Laurent Grasso s’est inspiré de cet événement pour créer SolarWind, une œuvre à la fois scientifique et poétique. Celle-ci prend place sur les deux silos de plus de 40 m de haut pour 20 m de diamètre du centre de distribution Ciments Calcia, sis à Paris porte d’Ivry, dans le quartier Bruneseau. Entrés en activités en mai 2014 – en remplacement de silos datant des années 1960 démolis depuis -, les nouveaux silos ont été conçus par les architectes Franck Vialet et Bettina Ballus (VIB Architecture).

Première œuvre pérenne de Laurent Grasso dans l’espace public, SolarWind a été initié par la Mairie de Paris, le Semapa (Société d’étude, de maîtrise d’ouvrage et d’aménagement parisien) et Ciments Calcia, propriétaire des silos. Elle est une modélisation lumineuse en temps réel des conditions météorologiques des vents solaires qui touchent la terre, projetée sur les parois en béton des silos. Ceci, à l’aide de 820 tubes LED rouges (25 %), verts (25 %) et bleus (50 %) pilotés par un ordinateur relié à Internet, qui récupère les données de l’Observatoire de l’Espace du Cnes, les traite et les transforme en animations lumineuses. Résultat, des silos en béton qui se parent en permanence de couleurs dont les nuances varient sans cesse d’une manière totalement aléatoire. « En tant qu’industriel du secteur de la construction, nous ne pouvons que nous satisfaire de contribuer à améliorer l’image du béton dans un projet urbain d’envergure », explique Serge Schmidt, directeur général de Ciments Calcia. Et de poursuivre : « La présence d’une œuvre monumentale sur nos installations a été envisagé dès le début de ce projet industriel. SolarWind en est aujourd’hui l’aboutissement ».

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article