Dans le domaine de la toiture-terrasse, Soprema dispose d’un large panel de solutions. Pour répondre aux exigences du marché et des enjeux actuels, l’industriel travaille sur quatre grands axes de développement.

Application du Sopranatur à Paris. [©Soprema]
Application du Sopranatur à Paris. [©Soprema]

En 2019, Soprema confirmait sa volonté de développer plus de solutions autour des matériaux biosourcés. L’idée ? Se détacher peu à peu des matières premières pétrosourcées. Depuis, l’industriel s’ancre de plus en plus dans cette démarche. Dernièrement, le spécialiste de l’isolation, de l’étanchéité et de la couverture lançait Pavaroof pour le monde de la toiture-terrasse. Ce système d’isolation thermique sous étanchéité a la particularité d’être biosourcé. Le développement de ce produit suit bien les quatre grands axes de réflexion que Soprema s’est fixé pour accompagner ce marché.

« La croissance du secteur de la toiture-terrasse réside principalement au niveau de la maison individuelle et dans la création d’éco-quartiers, explique Rémi Perrin, directeur R&D chez Soprema. La première raison est que les toitures plates ont une isolation plus optimisée. Il est aussi plus facile d’y installer des panneaux photovoltaïques que sur les toits en pente. Mais tous les toits ne sont pas plats. Il faut arriver à un équilibre pour conserver une identité architecturale. » Comme annoncé il y a deux ans, l’industriel porte une attention particulière au choix des matières premières et un process de fabrication plus responsable. Un état d’esprit qui constitue le premier grand axe de la stratégie de Soprema dans le domaine de la toiture-terrasse.

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne