La politique énergétique dans le bâtiment est-elle sur la bonne voie ?

Sivagami Casimir
11/06/2020

Quelque 18 organisations interpellent le Premier ministre sur la politique énergétique dans le bâtiment en construction neuve et en rénovation.

Pour ces 18 entités, la RE 2020, mais aussi, les réformes du DPE et du label BBC n’iraient pas dans le bon sens. [©<a href='https://fr.freepik.com/photos-vecteurs-libre/certificat'>Certificat photo créé par d3images - fr.freepik.com</a>]
Pour ces 18 entités, la RE 2020, mais aussi, les réformes du DPE et du label BBC n’iraient pas dans le bon sens. [©Certificat photo créé par d3images – fr.freepik.com]

L’objectif de la neutralité carbone d’ici 2050 est un challenge majeur pour la lutte contre le réchauffement climatique. Si différents plans d’action sont mis en œuvre depuis plusieurs années, l’ambition sera-t-elle atteinte ? Pour la Commission européenne et le Haut conseil pour le climat, la réponse est non. En effet, fin février, la commission a fait remarquer à la France qu’elle devait aller plus loin si elle voulait baisser de 40 % ses émissions de gaz à effet de serre en 2030. Tandis que le Haut conseil pour le climat rappelle que nous ne sommes pas sur la bonne trajectoire… Avec la crise sanitaire, plusieurs institutions, organismes et syndicats ont proposé des plans de relance économique, mêlant étroitement une vision sociale et écologique. Dans cette mouvance, 18 organisations, dont le Mur Manteau ou encore Isolons la terre contre le CO2, interpellent le Premier ministre sur la politique énergétique dans le bâtiment. Dans une lettre ouverte, les signataires attirent l’attention des pouvoirs publics « sur l’accélération nécessaire du rythme de rénovations BBC. Et ce, dans le respect de la programmation pluriannuelle de l’énergie, qui en prévoit 370 000/an de 2015 à 2030. Ce qui impose, compte tenu de l’historique, d’en faire 540 000/an entre 2020 et 2030. »

5 axes en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments

Pour ces 18 entités, la RE 2020, mais aussi, les réformes du DPE et du label BBC n’iraient pas dans le bon sens. Ils mettent surtout en exergue le nouvel étiquetage du Diagnostic de performance énergétique, l’ambition de performance bas carbone dans la construction neuve et la rénovation et les seuils évoqués pour le label BBC… « Ces dispositions sont, pour certaines, non conformes aux directives européennes, contraires aux lois de la physique et contreproductives au regard des objectifs de la stratégie nationale bas carbone. Ce projet de réforme donne le sentiment que pour les pouvoirs publics, décarboner se résume à électrifier les usages thermiques du bâtiment sans même chercher à réduire les besoins. Ce qui a seulement pour effet de déplacer le problème sans pour autant faire décoller un plan de rénovation attendu par tous et aujourd’hui moribond. »

Les signataires proposent 5 axes pour rééquilibrer la donne :
– Redonner aux réformes sur le bâti neuf (RE 2020) leur ambition initiale, et ne pas modifier les règles du DPE et du label BBC ;
– Prioriser la rénovation globale et performante et réfléchir à l’efficacité de l’incitation ;
– Axer les efforts sur la réalisation d’enveloppes très performantes ;
– Fournir aux acteurs de terrain les outils assurant la pleine efficience des rénovations énergétiques ;
– Développer une filière française d’excellence de la chaleur renouvelable et des pompes à chaleur (hybrides, électriques et biogaz).

L’intégralité de la lettre ouverte est disponible —> ici

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article