Plate-forme Kroqi : En route pour une transition numérique !

Rédaction
26/02/2021

Dans le cadre de la transition numérique, la plate-forme Kroqi, dédiée aux professionnels du secteur de la construction, évolue !

La plate-forme KROQI, dédiée aux professionnels du secteur de la construction, évolue. [©Plate-forme KROQI]
La plate-forme KROQI, dédiée aux professionnels du secteur de la construction, évolue. [©Plate-forme KROQI]

La plate-forme Kroqi est destinée à accompagner les TPE et PME de la filière construction à travers la transition numérique. Elle a pour but de faciliter l’accès de ces entreprises aux outils collaboratifs et au BIM. Comprendre, utiliser et s’approprier le BIM sont des missions devenues incontournables depuis plusieurs années pour les acteurs du secteur.

Dans ce contexte lié aussi au PTNB1,les pouvoirs publics ont développé, en 2018, ce programme nommé “Kroqi ”. Mettant ainsi à disposition un éco-système de fonctionnalités pratiques, complémentaires et interconnectées auprès de 100 000 utilisateurs de la filière construction. Quelque 20 000 espaces de travail ont été créés. Et plus de 42 to de données ont été stockés.

De nouveaux services opérationnels, mais payants

Mais aujourd’hui, cette plate-forme évolue vers de nouveaux horizons. Ainsi, de nouvelles fonctionnalités sont proposées, dont certaines sont soumises à tarification. Parmi elles, la création d’applications mobiles pour iOS et Android, des services BIM métiers ou la co-édition en ligne de documents. L’utilisateur peut désormais annoter la maquette via un serveur au standard BCF. Et il a aussi accès à plusieurs visionneuses BIM et IFC.

Toutefois, malgré ces nouveaux services payants, un important nombre des acteurs bénéficiaires de la plate-forme possédera toujours un accès gratuit pour leurs projets d’initiation. Mais, ceci dans le respect de valeurs limites pour chaque entreprise.

D’autres services devraient être introduits sous peu. A l’image d’une offre sur mesure dédiée aux architectes.

1Plan de Transition numérique dans le bâtiment (PTNB).

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article