Strres & IMGC : Un inventaire des ponts à la Prévert

Sivagami Casimir
25/09/2020

Depuis l’effondrement du pont Morandi à Gênes, en Italie, la France a lancé plusieurs chantiers pour la sécurisation des ouvrages d’art qui parsèment le pays. Le Strres et l’IMGC travaillent depuis plusieurs années dans ce sens…

Retrouvez cet article dans le n° 90 de Béton[s] le Magazine

Un rapport du Sénat met en lumière le mauvais état structurel de 25 000 ponts. [©IMGC]
Un rapport du Sénat met en lumière le mauvais état structurel de 25 000 ponts. [©IMGC]

Il y a deux ans, en août 2018, le pont Morandi à Gênes, en Italie s’est effondré. Après l’émotion suscitée par cet accident, les interrogations sur l’état de ce type d’ouvrages ont aussi dépassé les frontières italiennes. Ainsi, quelques mois plus tard, la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat français a créé une mission d’information sur la sécurité des ponts. Et après 10 mois d’enquête, elle appelait à un “Plan Marshall” pour éviter tout drame. En effet, d’après les différents retours, le rapport met en lumière le mauvais état structurel de 25 000 ponts. Tous posent des problèmes de sécurité et de disponibilité pour les usagers. La Commission avait alors formulé plusieurs propositions qui sont toujours à l’étude. Pour les professionnels du secteur, la problématique doit être prise au sérieux. 

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article