Le 5 février dernier, le Conseil du comité national de l’OPPBTP a renouvelé son bureau et élu ses nouveaux président et vice-président : Giovanni Verrecchia et Jean-Marie Kerherno.

Giovanni Verrecchia, président, et Jean-Marie Kerherno, vice-président de l’OPPBTP. [©OPPBTP]
Giovanni Verrecchia, président, et Jean-Marie Kerherno, vice-président de l’OPPBTP. [©OPPBTP]

Giovanni Verrecchia est membre titulaire représentant la Fédération nationale construction et Bois – CFDT. Et Jean-Marie Kerherno, membre titulaire représentant la Fédération des SCOP du BTP. Ils viennent d’être respectivement élus président et vice-président de l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP). Nommé pour un mandat d’un an renouvelable une fois, le bureau veille à la bonne exécution des orientations stratégiques de l’OPPBTP et des décisions du Conseil. L’année 2020 est particulière pour l’OPPBT, qui va définir le nouveau plan stratégique pour les années 2021 – 2025, après avoir établi le bilan du plan en cours, Horizon 2020.

Giovanni Verrecchia est préventeur au sein de l’entreprise Jean Lefebvre Ile-de-France, filiale d’Eurovia, depuis 1998. Membre du CNT-B de la Cnamts, il vient d’en être élu président, représentant le collège salarié. De plus, il est référent santé au travail Ile-de-France pour la Fédération nationale construction et bois – CFDT et secrétaire général du syndicat CFDT construction et bois interdépartemental Ile-de-France. Il est membre du Conseil du comité régional Ile-de-France de l’OPPBTP depuis 1999 et du Conseil du comité national depuis 2017.

Jean-Marie Kerherno est chargé de mission mutualisation à la Fédération des Scop du BTP. Il a exercé sa carrière à la STPEE, scop d’électricité, de 1979 à 2015, dont 18 ans en tant que Pdg. Il est membre du Conseil du comité régional Ile-de-France de l’OPPBTP de 1987 à 1999 (président en 1995 et 1996). Et enfin, du Conseil du comité national depuis 1999 (président en 2006 et 2007).

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article