Le nouveau DTU 20.1 des travaux de maçonnerie

Rédaction
25/08/2020

En faisant entrer des techniques et des produits nouveaux dans le champ traditionnel et en modifiant certaines dispositions constructives, le nouveau NF DTU 20.1 - Travaux de bâtiment - Ouvrages en maçonnerie de petits éléments - Parois et murs s’est mis au diapason des murs avec ITE et des procédés de maçonnerie à joints minces. Le Bureau Veritas Construction en résume les points clefs.

Retrouvez cet article dans le numéro 90 de Béton[s] le Magazine.

Les murs isolés par l’extérieur (ITE) complètent les nouvelles solutions constructives du NF DTU 20.1. La composition des murs avec ITE et leur destination d’emploi ont été ajoutées au nouveau document. Enfin, homologué en juin 2020, le NF DTU 20.1 apporte aussi une précision quant au nombre minimum d’orifices de ventilation naturelle dans les vides sanitaires. Revue de détail avec le Bureau Veritas Construction.

1 – Est-ce une nouvelle norme ?

Non, mais il s’agit d’une révision des plus complètes du NF DTU 20.1 d’octobre 2008. Le nouveau document intègre certains procédés de maçonnerie montés à joints minces, qui relevaient auparavant de la procédure d’Avis technique. Et dont le caractère traditionnel a été décidé par la Commission chargée de formuler les Avis techniques (CCFAT).

De façon identique au précédent document, le nouveau NF DTU comporte toujours un Cahier des clauses techniques et un Cahier des clauses administratives spéciales types (parties P1-1 et P2). Mais ils sont maintenant complétés par des Critères généraux de choix des matériaux (P1-2) et des Dispositions constructives minimales (P3).

L’ancien guide pour le choix des types de murs de façades en fonction du site a été intégré dans la partie P3. Le présent document ne porte que sur les murs avec ITE, puisque le NF DTU 20.1 traite, comme toujours, des murs, dont l’isolation est prévue par l’intérieur.

a – Qui en sont les destinataires ?

Maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, bureaux d’études, maçons, entreprises et artisans.

b – Une autre nouveauté ?

Le NF DTU 20.1 indique que les vides sanitaires doivent être ventilés naturellement, avec au moins quatre ouvertures débouchant à l’air libre. La surface totale des ouvertures est déterminée de la façon suivante :
– Surface totale (en cm2) ≥ 5 x Surface du plancher (m2) ;
– Par exemple, pour une surface de 350 m2, la surface totale des ouvertures sera d’au moins 1 750 cm2.

Bien entendu, cette règle de calcul n’intéresse pas les vides sanitaires comportant un équipement technique, qui peuvent relever d’un autre référentiel et donc d’autres règles de calcul.

c – Référence du nouveau référentiel

Norme NF DTU 20.1 – Juillet 2020 – indice de classement P 10-202

2 – Quand a-t-elle été homologuée ?

La norme NF DTU 20.1 a été homologuée en juin 2020.

3 – Quels sont les nouveaux murs avec ITE ?

Le nouveau NF DTU 20.1 introduit de nouveaux types de murs, ceux comportant une isolation thermique par l’extérieur (ITE). Si le précédent document classait les murs de type I au type IV, en fonction de leur résistance à la pluie, le nouveau NF DTU répertorie aussi les murs de type XI au type XIV, c’est-à-dire les murs à simple paroi isolés par l’extérieur [Voir partie 4]. Selon qu’il existe ou non un procédé de revêtement extérieur, les murs de type XI, XII et XIII ont cette prescription particulière :
– Avec un procédé de bardage : un corps d’enduit (ou sous enduit) conforme au NF DTU 26.1 est appliqué du côté extérieur.
– Sans un procédé de bardage : un enduit est placé du côté extérieur ou du côté intérieur.

Le NF DTU 20.1 précise que cette possibilité, enduit extérieur ou intérieur, est aussi valable pour les murs de type IV et XIV.

Le mur de type XI, XII, XIII ou XIV se distingue du mur de type I, II, III ou IV par le fait que l’isolant est placé sur la face extérieure du mur.

Le mur de type XIV a une peau extérieure étanche à l’eau, une lame d’air et un isolant non hydrophile
Le mur de type XIV a une peau extérieure étanche à l’eau, une lame d’air et un isolant non hydrophile [1]. Le mur de type IV comporte un bardage étanche à l’eau, sur liteaux et chevrons [2]. Un enduit plâtre éventuel peut revêtir la face interne de la maçonnerie [3].

4 – Pour en savoir plus sur les murs avec ITE

a – Comment sont-ils classés ?

La numérotation des murs correspond à une efficacité croissante du système d’isolation et/ou de la paroi support.

Le mur de type XI ne possède aucune disposition particulière en vue de s’opposer à la migration de l’eau de pluie jusqu’au parement intérieur. Le système d’isolation et la paroi support sont réputés perméables à l’eau.

Celui de type XII comporte :
– Soit, un système d’isolation capable de s’opposer au cheminement de l’eau de pluie vers l’intérieur (XIIa).
– Soit une paroi en maçonnerie pouvant empêcher de faibles quantités d’eau de pénétrer vers l’intérieur (XIIb).

Quant au mur de type XIII, il comporte :    
– Soit un système d’isolation par l’extérieur dont la peau extérieure n’est pas totalement étanche à l’eau de pluie, mais derrière laquelle est disposée une lame d’air continue permettant la récupération et l’évacuation des eaux d’infiltration (XIIIa). C’est le cas des bardages rapportés et ventilés.
– Soit un système d’isolation par l’extérieur s’opposant au cheminement de l’eau par capillarité et par gravité, mis en œuvre sur une maçonnerie suffisamment imperméable pour s’opposer au cheminement de l’eau qui pourrait l’atteindre accidentellement (XIIIb).

Enfin, l’étanchéité du mur de type XIV est assurée par la seule peau du système d’isolation, y compris au droit des baies. Ce sont des systèmes de bardage rapporté à recouvrement avec isolation par l’extérieur, qui relèvent soit, par extrapolation, des DTU de la série 40, soit de la procédure de l’Avis technique.

b – Cas des systèmes Etics

L’exposition à la pluie des procédés Etics (External Thermical Insulation Composite System), qui relèvent de la procédure de l’Avis technique, est déterminée à partir de la reprise d’eau par capillarité du système (isolant + système d’enduit) après 24 h :

• murs de type XI ou XII, reprise d’eau ≥ 0,5 kg/m2,
• murs de type XII ou XIII, reprise d’eau < 0,5 kg/m2.

Le Document technique d’application ou l’Avis technique du procédé spécifie les types de mur réalisables.

[1] Enduit hydraulique sur isolant ou mortier léger [2] Enduit à base de liant organique armé d’un treillis de verre sur panneaux PSE [3] Enduit hydraulique sur panneaux PSE, complexe fibres-ciment ou mortier léger [4] Peau extérieure à joints ouverts sur lame d’air, isolant non hydrophile [5] Système d’enduit sur isolant [6] Enduit plâtre éventuel [7] Enduit plâtre
[1] Enduit hydraulique sur isolant ou mortier léger 
[2] Enduit à base de liant organique armé d’un treillis de verre sur panneaux PSE 
[3] Enduit hydraulique sur panneaux PSE, complexe fibres-ciment ou mortier léger 
[4] Peau extérieure à joints ouverts sur lame d’air, isolant non hydrophile 
[5] Système d’enduit sur isolant 
[6] Enduit plâtre éventuel
[7] Enduit plâtre 

Le tableau ci-dessous indique le choix du type de murs pour une maçonnerie avec ITE.

Façade abritée : façade opposée à la direction des vents de pluie quand ils possèdent une direction bien déterminée, façade sur cour ou courette, façade protégée par un obstacle naturel par exemple. Front de mer : façade en première ligne de construction autorisée la plus proche de la mer. Définitions des situations pour les constructions a - Situées à l’intérieur des grands centres urbains (commune où 50 % au moins des bâtiments ont plus de quatre niveaux). b - Situées dans les villes petites ou moyennes ou en périphérie des conurbations. c - Isolées en rase campagne.
Façade abritée : façade opposée à la direction des vents de pluie quand ils possèdent une direction bien déterminée, façade sur cour ou courette, façade protégée par un obstacle naturel par exemple.

Front de mer : façade en première ligne de construction autorisée la plus proche de la mer. Définitions des situations pour les constructions  
a – Situées à l’intérieur des grands centres urbains (commune où 50 % au moins des bâtiments ont plus de quatre niveaux).
b – Situées dans les villes petites ou moyennes ou en périphérie des conurbations. 
c – Isolées en rase campagne.

Avec l’aimable autorisation du Bureau Veritas Construction

Textes de références

  • NF DTU 26.1 - Travaux de bâtiment - Travaux d’enduits de mortiers
  • Conditions générales d’emploi des systèmes d’isolation thermique des façades par l’extérieur faisant l’objet d’un avis technique.

Cahier du CSTB 1833 - livraison 237 de mars 1983

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article