Myral : 30 ans et toujours présent !

Rédaction
23/10/2017

Le groupe Myral, mené par Daniel Bonnot, a réussi à travers les années à s’imposer sur le marché français de l’ITE.

Sylvain Bonnot souhaite « devenir pour l’isolation ce que Velux est à la fenêtre de toit ! ». [© Myral ]

Sylvain Bonnot souhaite « devenir pour l’isolation ce que Velux est à la fenêtre de toit ! ». [©Myral]

C’est en 1987 que Daniel Bonnot lance Myral. Spécialisé dans l’ITE, le groupe a traversé trois décennies et a réussi à s’imposer sur le marché français, avec un chiffre d’affaire annuel de 1,5 M€ à la création contre 22 M€ aujourd’hui. Au commencement, Myral importe et distribue une solution d’ITE allemande dans l’Hexagone. Très vite et face au succès, Sylvain Bonnot fait le pari de conduire l’entreprise vers la fabrication. « Avoir en permanence un coup d’avance, c’est cela qui nous mène toujours plus loin », explique-t-il. En 2000, l’entreprise propose ses propres panneaux et les fait breveter. Grâce à l’obtention d’Avis techniques du CSTB en 2005, Myral s’introduit sur le marché du bâtiment collectif. Depuis, la marque française est devenue un groupe et a développé des filiales destinées au secteur pavillonnaire. Elle a acquis en 2015 une nouvelle machine de production, qui a multiplié par trois ses capacités de fabrication. Aujourd’hui, environ 2 000 pavillons et 100 immeubles disposent des solutions d’ITE de Myral chaque année. Et pour l’avenir, l’entreprise est en train de concevoir un important système d’informatisation, qui va gérer l’ensemble des activités du groupe. Elle compte aussi devenir un acteur actif dans le développement du BIM. Si le marché de la rénovation et de l’ITE s’ancre dans une bonne dynamique, « pour que ce secteur marche à plein régime, il faut vraiment que les pouvoirs publics simplifient les démarches d’accompagnement des projets. Que les aides soient moins nombreuses, mais plus lisibles », nuance Sylvain Bonnot.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article