Le marché de la rénovation énergétique en pleine crise

Tom Comminge
22/06/2022

Le marché de la rénovation énergétique se porte mal. La guerre en Ukraine et la baisse des primes CEE engendrent une flambée des prix qui a pour conséquence de réduire les volumes de travaux.

Le Haut conseil pour le climat remet ses recommandations en termes de rénovation énergétique. [©Maison photo créé par welcomia - fr.freepik.com]
Le marché de la rénovation énergétique sous tension. [©Maison photo créé par welcomia – fr.freepik.com]

Avec la flambée des prix de l’énergie liée à la guerre en Ukraine et la dernière baisse du montant des primes CEE pour l’isolation des murs et des planchers bas du 1er mai 2022, le secteur de la rénovation énergétique connaît une année compliquée. C’est maintenant au tour du “coup de pouce transitoire” pour l’isolation des combles et des toitures de disparaître à compter du 30 juin 2022.

Lire aussi :
Rénovons collectif : 51 collectivités réunies pour la rénovation énergétique

Cette suppression engendre le retour des primes CEE classiques par zone et sans distinction de revenus. Pour résumer, le montant des primes pour l’isolation des combles et toitures s’élève, jusqu’au 30 juin 2022, à 12 €/m2 d’isolant posé pour les ménages très modestes. Tandis que les autres ménages bénéficient d’une aide de 10 €/m2. A compter du 1er juillet, le montant pour la zone H11 (Est – Nord Est, Nord) sera de 9,2 €/m2 d’isolant posé.

Les conséquences de la baisse des CEE

La zone H2 (Ouest) verra sa prime diminuer à 7,6 €/m2 et la zone H3 (Sud Est) à 5 €/m2. Les mesures effectuées auraient pour objectif d’inciter les particuliers et les professionnels à effectuer des opérations de rénovation globale. Ces dernières permettraient un gain énergétique significatif en comparaison avec des travaux ciblés.

Lire aussi :
Profeel : Un outil pour favoriser les travaux de rénovation énergétique

Cependant, d’après Hello Watt, cela risque d’entraîner un découragement des particuliers et une baisse du volume des travaux. Le conseiller en énergie a réalisé une étude qui compare les montants des aides perçues aux revenus très modestes avant et après les nouvelles modalités. Pour une famille de 4 personnes vivant dans une maison de 100 m2 à Nantes (H2), les coûts de travaux pour l’isolation des combles et toitures s’élèveront à 1 750 €, contre 1 300 € avec les anciennes primes.

Des solutions pour la rénovation énergétique

Les ambitions publiques liées à la rénovation énergétique des logements se verraient donc davantage compromises. De plus, l’isolation semble être l’oubliée de la rénovation énergétique. La crise en Ukraine a forcé les pouvoirs publics à se détacher du gaz. Mais d’autres solutions ont été préférées au détriment de l’isolation. Pour pallier ce problème, Hello Watt propose deux idées. Dans un premier temps, il faudrait relever le niveau d’obligations de la P5 (période 2022-2025) des CEE pour remonter les prix liés aux primes classiques et modérer cette baisse.

Lire aussi :
Feebat : Un renouvellement pour favoriser la rénovation énergétique

Dans un second temps, l’entité demande à ce que les réductions des primes soient palliées par l’ajout de l’isolation des combles et des planchers bas dans MaPrimeRénov’. Hello Watt propose ainsi ses services pour assurer la rénovation énergétique des logements. La société s’occupe des aides, des primes et de la modélisation des travaux. Elle sélectionne aussi les professionnels et offre un outil permettant de visualiser les économies d’énergie réalisées.

1Répartition des départements par zone climatique.