Italcementi : “Biodynamiser” les façades

Rédaction
07/10/2015

Sans conteste, le pavillon italien de l’Exposition universelle de Milan 2015 est le plus remarquable de tous. Pour parvenir à ce résultat spectaculaire, Italcementi a développé l’i.active Biodynamic.

3-Italcementi-Biodynamic-BDSans conteste, le pavillon italien de l’Exposition universelle de Milan 2015 est le plus remarquable de tous. Majestueux, imposant, il se déploie sur quatre niveaux, soit plus de 35 m de haut, et totalise 22 000 m2 de planchers. Destiné à survivre à l’issue de l’Expo, il est signé du cabinet d’architecture Nemesi & Partners. Sa singularité se situe dans son enveloppe, pensée tels les branchages et les ramifications d’une forêt touffue, comme pétrifiée. Pour parvenir à ce résultat spectaculaire, Italcementi a développé l’i.active Biodynamic, un mortier de ciment injectable à ultra hautes performances, dont c’est ici la première – et pour l’heure – l’unique application. Constitué à 80 % de matériaux valorisés (poudre de marbre de Carrare), il présente une fluidité initiale supérieure à 300 mm (contre 100 mm pour un mortier de ciment ordinaire) avec une ouvrabilité de plus de 35 mn, une résistance à la compression supérieure à 60 MPa et une résistance à la flexion supérieure à 10 MPa. Mais c’est surtout son aspect qui le rend remarquable : la matrice compacte et la porosité minimale garantissent une rugosité de surface quasi nulle, sans bullage. Le toucher est ultra lisse.

Pour la pavillon italien, ce sont pas moins de 750 panneaux individuels qui ont été créés, de 4,20 m de haut pour les plus imposants, avec des épaisseurs allant de 20 à 40 mm. Au total, quelque 9 000 m2 de façades ont ainsi été traités. Ici, c’est le blanc immaculé qui a été choisi, teinte offerte par la poudre de marbre. Mais l’i.active Biodynamic peut être mis en couleur, dans la masse. Enfin, le matériau est autonettoyant, car bénéficiant de la technologie TX Active. Breveté par Italcementi, cette technologie est basée sur l’utilisation de la photocatalyse (introduction d’oxydes de titane dans la matrice cimentaire) pour éliminer les agents polluants présents à la surface du matériau.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article