Isoweck : Une offre isolation plus homogène

Sivagami Casimir
09/12/2019

A l’aube de ses 40 années d’existence, Isoweck se restructure pour répondre à la demande croissante de la rénovation et pour attirer de nouveaux collaborateurs.

« En fusionnant les entités, nous passons à 120 salariés et cela nous permet de créer un arsenal d’avantages », explique Christophe Weck. [© Isoweck ]
« En fusionnant les entités, nous passons à 120 salariés et cela nous permet de créer un arsenal d’avantages », explique Christophe Weck. [©Isoweck]

En 1980, Gilbert et Michel Weck créent l’entreprise Isoweck. Implantée sur le marché de l’isolation, l’entité s’intéresse aux travaux d’isolation. Elle débute son activité dans le secteur de la maison individuelle dans la région Aquitaine et dans le Sud-Ouest. Petit à petit, l’entreprise s’étend tant au niveau ancrage territorial, que dans ses activités. Et c’est désormais, le fils Christophe Weck qui pilote le groupe.

Comment s’organise le groupe Isoweck ?

Christophe Weck : En, presque 40 ans d’existence, nous avons développé 4 savoir-faire. Les travaux d’isolation des combles par soufflage avec de la laine minérale en BtoB constituent notre principale activité.

Prolongez votre lecture
Pour lire la totalité de cet article, inscrivez-vous gratuitement

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article

  1. lecerf

    je me suis inscrit pour lire la suite mais aucun mail de votre part… j’espère que votre site n’est pas juste qu’un aspirateur d’adresses mails…

    1. La rédaction

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. Avez-vous mis à jour votre page ? Car si vous êtes en mesure de commenter un article, vos droits ont été ouverts et vous devriez pouvoir lire l’article.
      Avez-vous reçu vos identifiants et votre mot de passe ?
      Sachez que nous sommes un groupe de presse indépendant. Notre équipe s’efforce tous les jours de créer du contenu, donner une information juste et vérifiée. Nous n’avons pas pour vocation “d’aspirer des adresses mails ». N’hésitez pas à revenir vers nous si vous rencontrez toujours un problème.

      Bien à vous,

      La rédaction.