Isosta double la surface de production de son usine de Cholet

Tom Comminge
21/04/2022
Modifié le 25/04/2022 à 15:22

Isosta va investir 4 M€ dans une extension pour son usine de Cholet. Cet engagement financier permettra d’augmenter sa production de panneaux de 65 000 m2 à plus de 100 000 m2/ an.

L'extension de l'usine de Cholet (49) permettra de doubler la surface de production d'Isosta. [©Isosta]
L’extension de l’usine de Cholet (49) permettra de doubler la surface de production d’Isosta. [©Isosta]

Isosta est concepteur et fabricant français de solutions et de produits sur mesure pour les professionnels de la construction et de la menuiserie extérieure. L’industriel produit des panneaux sandwichs, de remplissage, de menuiseries et de façades. Il affiche en moyenne un volume de production annuel de 700 à 800 000 m2 de panneaux fabriqués. Et pour l’année 2023, Isosta va doubler la surface de production de son usine de Cholet (49). Pour cela, il va investir 4 M€ dans une extension basse consommation  (BBC) pour accompagner le développement de son activité de produits sur mesure. Mais aussi pour renforcer ses outils de production, afin d’étendre sa gamme de solutions.

En janvier dernier, Isosta a lancé les travaux de terrassement pour la construction de sa nouvelle extension. Cela, afin de répondre à la croissance de la demande de panneaux de remplissage et de solutions de menuiserie sur mesure. A l’horizon 2023, ce nouvel investissement permettra d’augmenter sa capacité de production de panneaux de 65 000 m2 à plus de 100 000 m2/an. Quant à la surface du site, elle atteindra les 4 000 m2.

Une extension BBC pour l’usine d’Isosta

De plus, Isosta s’engage dans la réduction de son empreinte carbone, tant par ses solutions que par ses produits ou ses infrastructures. C’est pourquoi le nouveau bâtiment à basse consommation énergétique ne consommera aucun combustible fossile pour son fonctionnement.

Lire aussi : Myral : Un plan d’action pour réduire l’impact carbone

Il sera aussi équipé d’une façade active pour répondre à 50 % des besoins énergétiques nécessaires au chauffage des bureaux. Puis, l’extension bénéficiera d’un système de récupération des eaux de pluie pour l’ensemble de la partie sanitaire de l’extension. Et enfin, une toiture végétalisée sera installée sur près de la moitié de la surface pour assurer une isolation naturelle.