Imerys Structure, encore sur le fil

Rédaction
25/04/2013

L’Autorité de la concurrence a annoncé le 23 avril dernier, la prolongation de mise en examen de la cession d’Imerys Structure pour risque d’atteinte à la concurrence.

L’Autorité de la concurrence, par voie de communiqué de presse, a annoncé le 23 avril dernier, la prolongation de mise en examen de la cession d’Imerys Structure. La prise de contrôle du fabricant par le groupe Bouyer-Leroux, attendue pour mai 2013 est suspendue pour risque d’atteinte à la concurrence. La première phrase d’examen de l’acquisition révèle que l’alliance des deux structures pourrait restreindre la concurrence sur les marchés de la brique de cloison dans le grand Ouest de la France et de la brique de mur en Aquitaine. Malgré ses engagements pris le 2 avril 2013, Bouyer-Leroux ne pourrait pallier ce risque. L’Autorité lancera la seconde phase d’examen en procédant de nouveau à une nouvelle évaluation du risque et « si cela s’avère nécessaire, à la consultation des acteurs du marché sur les remèdes qu’il conviendrait d’apporter à d’éventuelles atteintes à la concurrence ». Les résultats de l’examen, capital pour l’avenir du rachat, sont attendus dans soixante-cinq jours.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article