Gironde : Doka sur un chantier iconique de Bordeaux

Rédaction
06/08/2020

Le coffrage-cadre Framax Xlife de Doka a été choisi pour un chantier iconique de Bordeaux confié à Eiffage Immobilier.

Retrouvez cet article dans le numéro 87 de Béton[s] le Magazine.

Coffrage-cadre Framax Xlife et matrice vaguée permettant la réalisation des voiles du complexe G1, à Bordeaux.
Coffrage-cadre Framax Xlife et matrice vaguée permettant la réalisation des voiles du complexe G1, à Bordeaux. [©Doka]

Dans le cadre du réaménagement du quartier des Bassins à flot à Bordeaux, Eiffage Immobilier s’est vu confier la construction d’un vaste bâtiment de plus de 22 000 m2, à la place du mythique entrepôt maritime. Nommé “G1” et réalisé́ avec le cabinet d’architecture DND, ce complexe d’un nouveau genre réunira commerces, bureaux et parkings sur plusieurs niveaux.

Cœur du projet, le traitement des façades. D’abord via une matrice en forme de vagues, qui habille toutes les faces du bâtiment. Mais aussi par l’absence d’angles réguliers du bâtiment. Pas de façades rectilignes, aucun angle droit et un jeu de faux angles constants. Pour couronner le tout, les largeurs des fenêtres sont variables, afin de cacher de fausses trames. 

« Ce fut un véritable challenge et une expérience inédite que de travailler sur un béton architectonique et matricé de ce niveau-là, explique Jacques Wiet, directeur de travaux chez Eiffage Construction. Nous avons dû mettre en place un matériel de coffrage, nous permettant d’avoir une certaine modularité et une souplesse pour ne pas avoir trop de modules. Il faut noter aussi que les largeurs des fenêtres n’étaient pas toutes identiques le long de la façade. » 

Bien sûr, l’absence de régularité dans la construction a poussé le choix des matériels vers la polyvalence. C’est donc Doka et son coffrage-cadre Framax Xlife, qui a été choisi. « Ce fut la solution la plus performante et la plus pratique à tout point de vue ! Grâce à ce système, nous avons pu recaler la “feuillure” en bas et en haut par rapport au dernier mur. Et cela pour chaque nouveau module. »

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article