Il y a tout juste dix ans, Ecocem France mettait en route sa première usine de production de laitier moulu de hauts fourneaux sur le site de Fos-eu-Mer (13). Aujourd’hui, l’industriel bénéficie d’une capacité de production de 1,5 Mt/an.

Unité de production Ecocem de Fos-sur-Mer.
Unité de production Ecocem de Fos-sur-Mer.

Durant ces dix années d’existence, le site aura vu sa production augmentée par deux fois, pour atteindre 650 000 t/an aujourd’hui. En 2018, l’histoire d’Ecocem France s’est même accélérée avec l’ouverture d’un second site, à Dunkerque (59). A cette occasion, ArcelorMittal a fait passer sa participation au capital d’Ecocem France de 30 à 49 %. 

A l’heure actuelle, l’usine tourne à un régime soutenu, quelque 600 000 t/an de laitier sortant de son broyeur. Mais le site dispose encore un peu de réserve, comme celui de Fos-sur-Mer d’ailleurs. En cumulé, ces deux unités offrent une capacité de production de près de 1,5 Mt/an. Au-delà, ce potentiel peut encore être augmenté de manière simple et rapide avec l’installation d’un 2e broyeur à Dunkerque

Des applications chapes fluides dès demain

Depuis la création d’Ecocem en France, le laitier moulu mis en œuvre dans les bétons a permis d’économiser plus de 4 Mt de CO2, dans le secteur de la construction. Et demain ? Ecocem France entend apporter des solutions pour d’autres applications. Le toute nouveau site Internet que l’industriel vient de mettre en ligne donne quelques pistes donne quelques pistes à ce niveau. La rubrique “Produits/Innovation” en révèle quelques-uns.

Ainsi, les mortiers, enduits et autres sont aujourd’hui une réalité. Viennent ensuite les liants géotechniques, dont le béton projeté s’annonce déjà comme un produit novateur [Lire article “Ecocem lance le premier béton projeté au laitier”]. Les produits pour le traitement et la valorisation des sédiments pollués s’inscrivent dans une logique similaire. Il y a les chapes fluides. Le laitier moulu présente un potentiel très intéressant pour le coulage de chapes fluides. La recherche du groupe a d’ailleurs mis au point une nouvelle formulation de liant à base de laitier Ecocem à cet effet. La chape fluide obtenue est aujourd’hui lancée aux Pays-Bas par Ecocem Benelux. Et mise en œuvre sur des chantiers de bâtiments industriels, de centres commerciaux, ou d’habitats individuels et collectifs. Enfin, il ne faut pas oublier le CEM III/C, déjà certifié NF par l’Afnor. 

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article