Delair : L’analyse des bâtiments prend son envol

Yann Butillon
28/01/2020

Faire le relevé complet d’un site de construction, d’une carrière : voilà ce que propose Delair, à l’aide de drones. En plus, il promet une analyse complète des données via l’intelligence artificielle.

Les drones Delair analysant un site de production Cemex. [©Delair]
Les drones Delair analysant un site de production Cemex. [©Delair]

Parmi les douze start-up retenues dans le cadre de l’incubateur LH Accelerator, de LafargeHolcim, figure Delair. Start-up par définition, l’entreprise n’en est pas moins une structure déjà importante. Elle emploie plus de 150 collaborateurs et possède des antennes à Toulouse, en France, à Los Angeles, aux Etats-Unis et à Singapour… Delair est aujourd’hui le n° 1 européen d’un marché en pleine explosion. « Au départ, nous concevions et fabriquions des drones pour l’industrie, explique Benjamin Hugonet, directeur commercial pour la zone d’Europe, du Moyen-Orient et de l’Afrique. En 2019,avec le lancement du logiciel de Delair.AI, nous sommes devenus les spécialistes de la capture et du traitement de données pour l’industrie. »

Le jumeau numérique du chantier

Dans le détail, Delair propose à ses clients des drones à la vente, mais aussi le service accompagnant leur utilisation. Ainsi, les drones captent des données, en survolant les sites de construction. Et le logiciel Delair.AI en fait l’analyse. « Le vol du drone permet la création d’une maquette numérique. L’évolution du chantier est ensuite analysée avec chaque vol. Cela permet de connaître en direct chaque étape franchie, facilitant la gestion des plannings. A terme, cela prendra en compte aussi les commandes et la logistique. » Présente sur des marchés aussi divers que les mines, l’énergie ou la défense, la solution Delair.AI permet aussi la maintenance des bâtiments. 
« Le jumeau numérique du chantier ou du bâtiment, qui évolue avec chaque vol de drone, permet de créer des alertes, en fonction des besoins des clients. Notamment pour signaler les maintenances à faire sur une construction. Chaque demande de clients est aussi, l’occasion pour, nous de développer une nouvelle solution, afin de répondre à leurs besoins », conclut Benjamin Hugonet. 

Yann Butillon

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article