Le cimentier LafargeHolcim ferme ses bureaux de Paris et Zurich

Rédaction
28/05/2018

Le producteur de bétons, de ciments et de granulats LafargeHolcim simplifie son organisation, avec la fermeture de ses bureaux de Paris et Zurich. Un projet qui aboutira à la suppression d’environ 200 emplois.

le producteur de bétons, de ciments et de granulats LafargeHolcim fermera ses bureaux de Paris et de Zurich. Sur la photo, la cimenterie Lafarge du Teil, en Ardèche. [©ACPresse]

LafargeHolcim fermera ses bureaux de Paris et de Zurich. Sur la photo, cimenterie Lafarge du Teil, en Ardèche. [©ACPresse]

Après la fermeture des bureaux corporate régionaux de Singapour et de Miami, LafargeHolcim poursuit la simplification de son organisation. Ainsi, le producteur de bétons, de ciments et de granulats annonce la fermeture prochaine de ses bureaux de Paris et de Zurich. Ceci, en conformité avec sa Stratégie 2022, mis sur les rails en mars 2018. « Cette douloureuse, mais nécessaire étape de simplification est primordiale pour créer un LafargeHolcim plus léger, plus rapide et plus compétitif », indique Jan Jenisch, directeur général de LafargeHolcim.

Ces mesures affecteraient environ 200 emplois dans les fonctions centrales : 107 emplois dans la région de Zurich et 97 à Paris. Aucun autre site en France ne sera concerné. Les postes restants en Suisse seraient transférés vers le site de l’entreprise à Holderbank et vers un nouveau bureau à Zoug, à commune située à 30 km au Sud de Zurich. A Paris, les postes restants seraient transférés à Clamart (92), siège de LafargeHolcim France. Le projet doit aboutir d’ici la fin de cette année 2018.

Doublement des pays rattachés au Comité exécutif de LafargeHolcim

Les propositions présentées aux comités d’entreprise constituent un élément déterminant de la Stratégie 2022 de LafargeHolcim. Stratégie qui permettra au groupe producteur de bétons, de ciments et de granulats de croître et de saisir les opportunités de marché en se rapprochant des clients dans les pays. La simplification des fonctions centrales contribuera à faciliter cette évolution. LafargeHolcim est en bonne voie pour atteindre son objectif annoncé de réduction des frais généraux de 400 M de CHF (345 M€) d’ici le premier trimestre 2019. De plus, les changements proposés contribueront à soutenir la compétitivité et l’investissement dans l’innovation.

Bien entendu, le projet est soumis aux procédures et consultations réglementaires dans chaque pays. LafargeHolcim s’efforcera de limiter les impacts sur les salariés et apportera son soutien aux sites concernés.

Enfin, ces propositions s’inscrivent dans la continuité d’autres mesures déjà mises en œuvre. A l’image de la fermeture des bureaux corporate de Singapour et de Miami, de la suppression d’un niveau de management et du doublement des pays rattachés au Comité exécutif resserré de LafargeHolcim.