Caserne de Reuilly : Le rouge comme marqueur urbain

Frédéric Gluzicki
06/07/2021

A Paris, l’architecte Charles-Henri Tachon a livré un immeuble d’habitation tout de rouge vêtu. Une réalisation qui tranche dans son environnement urbain.

Article paru dans le n° 95 de Béton[s] le Magazine

Les corniches fines d’étages, comme celles, plus marquées, des toits sont en correspondance entre les différents bâtiments. [©ACPresse]
Les corniches fines d’étages, comme celles, plus marquées, des toits sont en correspondance entre les différents bâtiments. [©ACPresse]

Sise au cœur du XIIearrondissement parisien, la caserne de Reuilly a connu deux vies. La première, aujourd’hui achevée, fut militaire et dura pas loin de deux siècles. Auparavant, le site avait même accueilli la Manufacture royale des glaces et miroirs, devenue, plus tard, Saint-Gobain…

La seconde vie de la casernedébute tout juste, à l’issue de quelques années de transition et d’une lourde phase de transformation, sous la maîtrise d’ouvrage de Paris Habitat. Le projet visait à la création de 600 logements, d’une crèche et d’espaces d’activités. C’est le cabinet H20 Architectes qui a assuré la mission d’aménagement global et de maîtrise d’œuvre de l’espace public. 

Le plus petit lot du programme

Les façades sont structurées, révélant les corniches, les poteaux et les zones de remplissage. [©ACPresse]
Les façades sont structurées, révélant les corniches, les poteaux et les zones de remplissage. [©ACPresse]

L’ouverture du site sur l’extérieur constituait le changement majeur du réaménagement. Pour cela, trois nouvelles entrées ont vu le jour, permettant d’accéder à l’ex-place d’armes transformée en un vaste jardin paysager. Côté rue de Chavigny, le passage Jacqueline Giraud – du nom d’une résistante ambulancière -est l’un des accès créés. C’est à ce niveau qu’H2O Architectes ont positionné le lot B1, sur une parcelle presque carrée. « C’était le plus petit lot du projet et un des deux programmes neufs,indique l’architecte Charles-Henri Tachon. Nous avons choisi de répondre et avons été retenus, sans esquisse. »Il y avait seulement un cahier d’intention à suivre. 

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne