Bilan compliqué pour l’ITE en 2015

Rédaction
10/02/2016

Les experts de l'ITE, réunis au sein du SNBVI ont publié en début d'année leurs données économiques groupées, résultant d'une enquête annuelle Unicem.

CMS_Montceau-1

Les experts de l’ITE, réunis au sein du SNBVI (Syndicat national des bardages et vêtures isolés), ont publié en début d’année leurs données économiques groupées, résultant d’une enquête annuelle Unicem. Pour 2015 par rapport à 2014, le SNBVI annonce ainsi une baisse, se situant entre – 6 et -7 %, en matière de volume, et entre – 7 et – 8 %, quant au CA. Cela s’explique notamment par un recul du volume d’activité global qui a atteint 4,6 Mm2 (-6,3 % par rapport à 2014) pour une moyenne de prix de 45,9 €/m2 (- 4 % par rapport à 2014). Le chiffre d’affaires a reculé de – 7,5 % par rapport à 2014.

Selon le SNBVI, la baisse observée en 2015 s’explique par l’incertitude économique internationale, pesant également sur le marché français. Le ralentissement de la prise de décisions, qui en découle, provoque un important décalage sur la réalisation des projets, passant de 12 à désormais 18 mois. La progression plus lente qu’espérée du segment de la rénovation énergétique contribue largement au recul de l’activité du secteur du bâtiment en général et, en particulier, à celui des réalisations sur le plan de l’ITE.

« Cette inertie est telle que la courbe n’infléchira vraiment positivement sur le secteur de l’ITE filière sèche que fin 2016, au mieux. Malgré tout, l’enquête Unicem menée pour le compte du SNBVI pour le groupement de ses membres annonce une amélioration de l’ordre de + 1,5 % en CA. Quant au volume, l’augmentation en prévision s’établirait également à + 1,5% », indique Pascal Chillet, nouveau président du SNBVI.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article