Avec 284 000 visiteurs, l’édition 2019 de Batimat a connu une belle fréquentation. Le hall 6 était celui des produits pour le gros œuvre. Le béton y était un peu présent…

Le hall 6 de Batimat était celui des produits pour le gros œuvre... [©ACPresse]
Le hall 6 de Batimat était celui des produits pour le gros œuvre… [©ACPresse]

Dire que l’édition 2019 de Batimat a été un grand cru, côté bétons, serait exagéré. Toutefois, cela n’a pas empêché une belle fréquentation. Les allées ont été bondées (en fonction des jours). Sur la durée, le salon a tout de même vu le passage de quelque 284 000 visiteurs (pour l’ensemble des salons composant le Mondial du Bâtiment). En tant que tel, le béton a plutôt joué les absents, en dehors de quelques stands, répartis au sein du hall 6. A commencer par Soriba, industriel du béton qui a mis en avant sa démarche pour réduire l’empreinte carbone des bétons qu’il met en œuvre. 

Youssef Alaoui, directeur général délégué de Vracs de l’Estuaire. Juste derrière, on découvre le nouveau logo de l’entreprise et sa signature. [©ACPresse]
Youssef Alaoui, directeur général délégué de Vracs de l’Estuaire. [©ACPresse]

De son côté, le cimentier Vracs de l’Estuaire a souhaité participer une première fois au salon pour venir à la rencontre des utilisateurs. L’occasion aussi pour dévoiler sa nouvelle identité visuelle. 

ByBéton, lui, a voulu jouer le rôle de fédérateur de la filière. Surtout, sa présence a vu la tenue très réussie d’une quarantaine d’interventions techniques. 

Un coffreur venu de Russie

Pour sa part, le Cérib a cherché à mieux faire connaître son centre d’essais au feu Prométhée. Une présence aussi marquée par la signature de quelques partenariats, donc celui passé avec le groupe de BTP Legendre

Edilteco a fait le choix d’un grand stand pour y réunir l’ensemble de son offre. Outre ces solutions pour l’isolation, l’industriel italien a exposé pour la première fois sa toute nouvelle chape légère XXs.

Pour Hydro Minéral, la présence était dictée par la nouvelle dénomination de l’entreprise : Hydro Minéral International. Gérée par Olivier Debas et basée à Chambéry (73), cette structure reste indépendante de sa maison-mère. Et a déjà commencé à diffuser ses minéralisants et autres produits de cure au Canada. Elle se lance en Allemagne et compte bien toucher l’Afrique de l’Ouest, l’Europe ou encore le Maroc. Affaire à suivre… 

Guard Industrie a fait le déplacement à Villepinte avec, en particulier, sa nouvelle offre ProtectGuard Color Haute Joaillerie

ProtectGuard Color Haute Joaillerie se décline en 32 teintes originales, avec des effets irisés, luminescents, métalliques, nacrés ou encore pailletés. [©ACPresse]
ProtectGuard Color Haute Joaillerie se décline en 32 teintes. [©ACPresse]

Côté accessoires pour le béton, AdC a mis l’accent sur son nouveau partenariat de distribution des produits de la marque BT Innovation. Enfin, il y avait aussi un joli stand corporate aux couleurs de la Russie. Parmi les exposants, M-Konstruktor, un industriel spécialisé dans la construction de moules sur mesure pour la préfabrication. Aujourd’hui, il se lance dans le développement de chaînes de préfabrication automatisées et attaque le marché français.

Place aux start-up…

Le second arrêt devait se faire au niveau du minuscule stand Pro-T-Co. Là, il était possible d’y découvrir son très intéressant système de matrices de coffrage sans utilisation d’agents de démoulage. 

Après cette dernière découverte, il était temps de migrer en direction du hall 5B, où étaient concentrés tous les constructeurs de matériels. Leurs nouveautés et actualités seront à découvrir dans la prochaine newsletter iBéton[s], qui arrivera dans les boîtes e-mails dès le 5 décembre. 

Retrouvez la suite de notre dossier ici.

 

 

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article