80 000 salariés à former au BIM d’ici 2020

Rédaction
04/10/2016

Pour accompagner les professionnels dans l'acquisition des compétences BIM, Syntec-Ingénierie se mobilise.

bimEn France, le nombre d’appels d’offres recourant au BIM a augmenté de 60 % en 2016. Néanmoins, le BIM reste encore une “réalité virtuelle” pour l’ensemble des professionnels. En effet, son adoption entraîne une perte de productivité de l’ordre de 15 % durant la phase de montée en compétences et nécessite une profonde mutation des modes de travail. Ainsi, Syntec-Ingénierie, la fédération des professionnelles de l’ingénierie, a publié, le 13 septembre dernier, la brochure « Réussir le BIM pour l’exploitation ». Réalisé conjointement avec la Fedene (Fédération des services énergie environnement), ce guide propose des recommandations pour garantir la continuité des données du bâtiment. « Le BIM est une opportunité majeure pour moderniser le secteur de la construction en France. Avec le guide Réussir le BIM pour l’exploitation” écrit en collaboration avec les exploitants, nous donnons des clefs concrètes pour faciliter sa mise en œuvre et ainsi maximiser la valeur ajoutée du BIM notamment lors des phases d’exploitation des constructions. Nous sommes persuadés que la valeur numérique est en passe de supplanter la valeur “verte” et jouera un rôle économique important dans les années à venir », explique Ludovic Vaz, président du bureau bâtiment de Syntec-Ingénierie.

L’étude sur l’évolution de l’ingénierie française de la construction liée au BIM, réalisée en juillet 2016 par Kyu Lab et ACTH pour le compte de l’Opiiec (Observatoire paritaire des métiers du numérique, de l’ingénierie, des études et du conseil et des métiers de l’événement), montre qu’un peu moins d’un tiers des sociétés d’ingénierie se déclare mature et apte à la mise en œuvre du BIM. Innovation technologique de rupture, le BIM est un outil complexe qui mobilise des compétences inédites : maîtrise de nouveaux logiciels, acquisition de nouvelles méthodes de travail, gestion globale de projets… Dans l’ensemble du secteur de la construction, l’étude fixe à 80 000 le nombre de salariés à former ou à sensibiliser dans les 3 années à venir.

Pour accompagner les professionnels dans l’acquisition des compétences BIM, Syntec-Ingénierie se mobilise et met en œuvre 4 actions prioritaires dès cette année :

  • Le renforcement de l’accès aux formations BIM dans le plan de formation des entreprises ;
  • La mise en place de dispositifs pour la formation des futurs salariés : jeunes et demandeurs d’emploi ;
  • La contribution à l’élaboration de nouveaux diplômes ou de nouvelles certifications de compétences avec les écoles d’ingénieurs partenaires de l’ingénierie ;
  • Le développement de la présence de professionnels, experts du BIM, dans les écoles et universités.
Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article