Vega lance le VegaPuls 64, spécial fluides

Rédaction
16/06/2016

L’industriel Vega vient de mettre sur le marché le VegaPuls 64 nouvelle génération.

VegaPuls-64-BDL’industriel Vega vient de mettre sur le marché le VegaPuls 64 nouvelle génération. Dédié exclusivement à la mesure de niveaux de liquides, ce radar se caractérise par sa fréquence d’émission de l’onde calée à 80 GHz. Cette technologie permet de réduire l’angle d’ouverture du faisceau à 3° seulement, contre 10° pour un radar à 26 GHz (soit la technologie précédente). Le premier avantage d’un faisceau étroit est de réduire l’encombrement du capteur, en particulier pour ce qui touche la partie antenne et raccords. Sur le “64”, ces derniers se déclinent en quatre variantes : antenne sur cône en plastique, filetage, bride et raccord hygiénique. Focaliser le faisceau autorise aussi des mesures de niveaux dans de très petites cuves, tout en permettant une adaptation sur des rehausses existantes, même de hauteurs importantes (jusqu’à 500 mm), sans incidence sur la précision de la mesure. Un angle à 3° diminue, pour ne pas dire élimine le risque que le faisceau soit gêné par des obstacles parasites présents dans la cuve, telles les pales de mélange ou de maintien d’homogénéité.

De même, passer de 26 à 80 GHz génère une dynamique de mesure de 120 dB contre 96 dB, soit un signal 200 fois plus puissant. Comme si une balance était capable de peser aussi bien un poids lourd de 38 t qu’un cheveu ! Résultat, un radar non influencé par la condensation et insensible au colmatage (lié à des projections de produits même très visqueux). Et capable de mesurer avec une précision de +/- 2 mm. Ainsi, le VegaPuls 64 sait réaliser des mesures à travers une cuve en matériaux synthétiques.