La valorisation au cœur des relations de LafargeHolcim et Hesus

Rédaction
21/03/2019

Hesus et LafargeHolcim signent leur 2e partenariat pour la zone Rhône-Alpes –Drôme - Ardèche. Une collaboration pour favoriser l’économie circulaire et la revalorisation des matériaux de construction.

Granulats aggneo de la carrière de Cassis de LafargeHolcim. Une marque qui s'ancre dans la valorisation et l'économie circulaire des matériaux [©ACPresse]
Granulats aggneo de la carrière de Cassis de LafargeHolcim. [©ACPresse]

Hesus et LafargeHolcim signent leur 2e partenariat pour la zone géographique Rhône-Alpes – Drôme – Ardèche. Cette collaboration répond aux différents enjeux environnementaux via l’économie circulaire. En effet, avec sa marque de granulats recyclés aggneo et cette collaboration, LafargeHolcim compte optimiser et accélérer la valorisation des déblais de chantier. Et ce, à travers la plate-forme digitale Hesus Store. Cette dernière propose des solutions d’optimisation tournées vers la revalorisation en local. Et en particulier pour le secteur lyonnais et Drôme – Ardèche.

Valorisation et économie circulaire

Cet outil digital disponible 24 h/24, engage Hesus à répondre aux demandes de tous les acteurs du BTP en l’espace de 48 h. Les solutions combinent des réponses techniques (enlèvement et valorisation de terre, déblais, béton de démolition, fourniture de granulats recyclés…), qui analysent de façon automatique la situation géographique et les volumes à traiter en fonction des cadences de production et/ou de terrassement.

Une optimisation logistique, qui repose sur le principe de double fret grâce au dispositif de transport de LafargeHolcim. Et enfin, un prix fixe et compétitif. « Ainsi la combinaison de l’expertise et des moyens aggneo avec l’intelligence digitale développée par Hesus ouvre de nouveaux horizons pour la création de boucles d’économie circulaire : optimiser les proximités et les savoir-faire pour accompagner la transition énergétique », conclut LafargeHolcim dans un communiqué de presse.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article