Tunnels : Le béton fibré à l’assaut du Grand Paris

Rédaction
26/04/2018

Bouygues Travaux Publics a fait la démonstration que les classiques voussoirs en béton armé pouvaient être remplacés par des voussoirs en béton fibré. Expérimentée sur une portion du prolongement de la ligne 14 du métro parisien, la technique pourrait être déployée sur l’ensemble des futurs chantiers du Grand Paris.

Retrouvez cet article dans le n° 74 de Béton[s] le Magazine

Les voussoirs armés classiques sont remplacés par des voussoirs en béton fibré sur deux sections particulières du tunnel cadre du lot T2. [©ACPresse]
Les voussoirs armés classiques sont remplacés par des voussoirs en béton fibré sur deux sections particulières du tunnel cadre du lot T2. [©ACPresse]

Le tunnelier est une machine multi-fonctions. Alors qu’à l’avant, sa tête de coupe fore la roche,  son système érecteur pose, quelques mètres en arrière, les voussoirs, qui constitueront le revêtement définitif du tunnel en construction. Ces voussoirs préfabriqués, dont l’assemblage par jointoiement de plusieurs éléments (4 à 10) forme des anneaux capables de résister à de fortes pressions, sont aujourd’hui constitués de béton armé. En France, contrairement à d’autres pays, ils le sont même exclusivement ! Ou plutôt, l’étaient, car Bouygues Travaux Publics a introduit une innovation dans leur composition. Courant 2016, à l’occasion du chantier de prolongement de la ligne 14 du métro à Saint-Ouen, au Nord de Paris, dans le cadre du lot T2, l’entreprise a ainsi remplacé, sur certaines sections, la classique armature métallique par des renforts en fibres métalliques. 

Pourquoi avoir procédé à une telle substitution ? Contrairement à ce qu’on l’on pourrait penser, l’ajout de fibres n’a pas pour objectif d’améliorer les caractéristiques mécaniques des voussoirs, comme c’est le cas pour les Bétons fibrés à ultra hautes performances (Bfup). C’est d’abord l’aspect économique que l’on vise ici – à performance mécanique égale – par une optimisation des quantités de matériaux utilisés et une simplification du process de préfabrication.

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article