Bétons projetés, bétons fibrés

Frédéric Gluzicki
26/04/2018

Les bétons projetés vont souvent de pair avec les fibres, qu’elles soient métalliques ou synthétiques. Confortement de tunnels en phase de creusement ou de renforcements structurels en constituent des exemples courants d’utilisations. Pour autant, les bétons fibrés trouvent aussi bien d’autres applications, tout comme les bétons projetés. Le congrès de l’Aftes va permettre de faire un point sur le sujet, sans négliger les autres domaines d’activité…

Retrouvez cet article dans le n° 74 de Béton[s] le Magazine

[©ACPresse]
[©ACPresse]

En France, les premières expérimentations sur les voussoirs de tunnels en béton fibré ont enfin lieu. Bouygues Travaux Publics en est à l’origine. En effet, dans notre pays, l’inflation des normes est souvent sous le feu des projecteurs. Mais pas dans celui du béton fibré ! A ce niveau, il n’y a pas de normes ou de recommandations, contrairement à l’Espagne, l’Italie ou les Etats-Unis. Cependant, il existe des recommandations internationales, comme celles de la Fédération internationale du béton (Fib), sur lesquelles il est possible de s’appuyer. Ainsi, on peut considérer que la réticence des maîtres d’ouvrage à utiliser des voussoirs en béton renforcé de fibres s’explique, en grande partie, par ce vide normatif ou réglementaire, d’autant plus vaste qu’il n’existe pas non plus d’Eurocodes sur le sujet… 

Ailleurs, au Canada pour être précis, la R&D concerne un autre domaine : celui du mortier anti-sismique. Ainsi, une équipe de l’université de la Colombie britannique a développé un mortier renforcé avec des fibres. Rendu extrêmement ductile, ce dernier est projeté sur des murs, les rendant résistants face à un tremblement de terre.

Enfin, l’innovation se situe du côté des industriels et des organismes professionnels. Elle oscille entre nouvelles références de produits, diversifications d’activité ou propositions de service et de formation.

Frédéric Gluzicki

Sommaire du dossier :

Tunnels : Le béton fibré à l’assaut du Grand Paris

Un mortier à l’épreuve des tremblements de terre

La fibre de la nouveauté

Retrouvez cet article dans le n° 74 de Béton[s] le Magazine