Spurgin Léonhart : « Nous ne pouvons pas résoudre le dérèglement climatique tout seuls »

Frédéric Gluzicki
08/06/2024

Dès 2019, l’industriel du béton alsacien Spurgin Léonhart s’est engagé dans une démarche forte de réduction de son empreinte carbone. Pierre Bollard, son directeur général, en explique tous les aspects.

Article paru dans Béton[s] le Magazine n°112

Pierre Bollard est le directeur général de Spurgin Léonhart. [©Spurgin Léonhart]
Pierre Bollard est le directeur général de Spurgin Léonhart. [©Spurgin Léonhart]

En 2019, Spurgin s’est lancé dans une importante démarche de réduction de l’empreinte carbone de sa production. Quel bilan pouvez-vous en dresser ?

Nous sommes dans une course sans fin, les choses ne sont jamais figées et évoluent en permanence… Je suis quelqu’un qui vit beaucoup dehors, ce qui m’a permis de me rendre compte de la situation qui se dégrade. J’ai proposé à mes actionnaires de modifier notre façon de faire, de basculer vers des ciments moins carbonés malgré leur surcoût. Ils ont accepté de jouer de jeu.

En 2019, nous étions à 100 % en CEM I. Nous avons directement basculé vers le CEM IV. Toutefois, des soucis de corrosion de nos tableaux coffrants sont apparus, nous obligeant à faire hélas marche arrière. Nous avons soumis le problème au Cérib… Fort heureusement,

Pour lire la totalité de cet article, inscrivez-vous GRATUITEMENT

Suivez-nous sur tous nos réseaux sociaux !

Article paru dans Béton[s] le Magazine n°112