Soriba : Une unité de préfabrication respectueuse

Yann Butillon
27/09/2021

Pour sa nouvelle unité de production à Fontenay-le-Comte, Soriba a opté pour un outil industriel en accord avec sa démarche bas carbone.

Article paru dans le n° 951 de Process Industriels, supplément de Béton[s] le Magazine n° 96

Pour l’ossature de sa nouvelle unité, Soriba a utilisé ses propres prémurs. Ce choix a permis de réduire d’environ 25 % l’impact environnemental de la conception. [©ACPresse]
Pour l’ossature de sa nouvelle unité, Soriba a utilisé ses propres prémurs. Ce choix a permis de réduire d’environ 25 % l’impact environnemental de la conception. [©ACPresse]

Afin d’étendre son offre bas carbone, Soriba a investi près de 20 M€ pour une nouvelle unité de production à Fontenay-le-Comte (85). « Elle prend place sur un site existant de 9 ha, explique Stéphane Garnier, président de Soriba. Elle complète et étend l’usine qui y est déjà présente. Pour cette réalisation, nous nous sommes basés sur le retour d’expérience de notre dernière extension, qui date de 2011. Celle-ci était déjà une rupture en matière d’outils industriels de préfabrication. Une nouvelle fois, nous investissons pour le futur. »

En effet, en plus de dédier cette unité à la préfabrication d’escaliers bas carbone, Soriba a voulu s’ancrer dans une démarche responsable. Poussant ainsi la réflexion dans la conception même de l’outil industriel. « L’usine sera dynamique, autonome et travaillant en “juste à temps”. Elle sera associée à une centrale à béton animée par un malaxeur planétaire OMG. Dans l’avenir, nous serons de plus en plus confrontés à la mixité au niveau des matières premières. »Soriba a aussi fait le choix d’investir dans trois palonniers Axitec pour manutentionner des dalles podotactiles jusqu’à 2 400 kg. 

Une économie de 151 teqCO2

Le bâtiment (usine et espace de stockage) de 5 000 m² et la chambre de durcissement chauffée, de 1 000 m² disposent d’une ossature en prémurs à isolation intégrée, signés Soriba. L’impact environnemental pour la conception et la construction de l’usine est réduit d’environ 25 %, soit une économie carbone de 151 teqCO2« D’ordre général, nos prémurs sont conçus avec trois types d’isolants comme le PSE, le polyuréthane et la laine de roche », détaille Valentin Garnier, chargé de projet et référent bas carbone chez Soriba.

Ici, les prémurs utilisés entourent un isolant en PSE à empreinte carbone réduite. « Pour nous, c’est la cerise sur le gâteau ! Le PSE Hirsch nous permet de réduire de 35 % nos émissions de CO2par rapport à des prémurs classiques présents sur le marché français. »Soriba a mis en place d’autres solutions pour réduire son impact, comme l’installation de pompes à chaleur géothermiques et de panneaux photovoltaïques permettant à l’usine de fonctionner en auto-consommation avec vente au surplus. 

Retrouvez l’ensemble du dossier : Les usines de préfabrication à la pointe de la technologie