Sonocrete : La puissance des ultrasons

Sivagami Casimir
08/09/2020

Sonocrete propose aux industriels du béton un processus de traitement par ultrasons associé au malaxage.

Retrouvez cet article dans le n° 90 de Béton[s] le Magazine

Sonocrete propose un processus de traitement par ultrasons associé au malaxage. [©Sonocrete]
Sonocrete propose un processus de traitement par ultrasons associé au malaxage. [©Sonocrete]

Réduire l’empreinte carbone, le recours aux ressources fossiles, les dépenses d’énergie, optimiser la production, augmenter les performances du béton… Autant de promesses que Sonocrete propose aux industriels du béton. Et ce, à l’aide d’un processus de traitement par ultrasons associé au malaxage. Durant cette étape, le procédé permettrait d’activer les propriétés de compression du béton. La puissance des ultrasons à basses fréquences et à hautes intensités provoque une augmentation des valeurs de capacité d’écoulement. Et de résistance à la compression. Cela permet de réduire la part de ciment. Ou même d’utiliser des ciments de classe de résistance inférieure à celle voulue. Mais aussi, d’ajouter moins d’adjuvants. Pour les équipes de Sonocrete, cette technologie intégrée dans le processus de fabrication du béton permet de réduire les émissions de CO2. D’une part, en diminuant le recours aux matières premières. Et d’autre part, en économisant de l’énergie dans le processus de fabrication.

Intégré à l’incubateur LH Accelerator de LafargeHolcim, la start-up allemande est toujours en phase de R&D. Jusqu’en 2021, elle compte monter son business plan et s’assurer de la faisabilité de la technologie. Entre 2021 et 2022, Sonocrete compte débuter des démonstrations. Mais aussi, développer des partenariats pour lancer officiellement le procédé de manière globale.

Retrouvez cet article dans le n° 90 de Béton[s] le Magazine

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article