Socotec a acquis le logiciel Lago, un outil de référence de l’état de santé et des pathologies des infrastructures. Il s’agit là clairement d’un enjeu de société.

Socotec  a inspecté, ces 10 dernières années, plusieurs milliers d’ouvrages d’art en France et à l’international. [©Socotec]
Socotec a inspecté, ces 10 dernières années, plusieurs milliers d’ouvrages d’art en France et à l’international. [©Socotec]

L’effondrement du pont Morandi, à Gènes, en Italie, le 14 août 2018, a marqué les esprits. En juin dernier en France, un rapport parlementaire constatait que 18 à 20 % des ponts hexagonaux présentaient un risque pour les usagers. Alors que l’effondrement d’un pont à Mirepoix-sur-Tarn1 (31) vient consolider ce constat, Socotec a acquis le logiciel Lago d’aide à la gestion des ouvrages. C’est un outil de référence de l’état de santé et des pathologies des infrastructures. Il pourrait apporter une réponse concrète aux acteurs concernés. Ce logiciel permet de recenser et d’analyser les ouvrages d’art et d’en suivre les évolutions. L’outil intègre aussi une base de données complète, apportant une aide au diagnostic.

Quid de Lago ?

Avec cette acquisition, Socotec renforce son positionnement dans le secteur de l’inspection et de la gestion du patrimoine des ouvrages d’art. Il est spécialisé dans le testing, l’inspection et la certification dans les domaines de la construction et des infrastructures. Le groupe a inspecté, ces 10 dernières années, plusieurs milliers d’ouvrages d’art en France et à l’international. Il commercialise désormais l’outil, en complément de missions d’inspections ou de diagnostics d’ouvrages d’arts.

« Lago est le fruit de plus de 20 ans de développement, opéré par des spécialistes des infrastructures. Le logiciel est utilisé depuis plusieurs années sur le réseau routier et autoroutier français comme à l’international. C’est un produit de référence et sa base de données répertorie plusieurs centaines de pathologies. Il permet aussi de définir et d’optimiser les travaux d’entretien. Via son réseau de 150 agences, Socotec offre une expertise de proximité aux acteurs publics et aux sociétés d’autoroutes désireux de fiabiliser la gestion de leur patrimoine d’ouvrages d’art», explique Jean-Marie Steiner, directeur de Socotec. Il s’agit là clairement d’un enjeu de société. 

1Rappelons ici que l’effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn semble lié au passage d’un poids lourd au PTAC trop important et non au mauvais état de l’ouvrage.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article